La filière beauté bien-être, 4 (bonnes) raisons de la choisir

Image
femme salon de coiffure

Les métiers du bien-être ont le vent en poupe. Et les raisons sont multiples ! À commencer par la fréquentation, qui ne désemplit pas.

Les français, hommes comme femmes, sont en effet toujours plus nombreux à s’octroyer du temps pour prendre soin d’eux : se rendre dans un spa, se faire masser, s’offrir un soin du visage ou du corps, une séance UV, sans oublier le sauna ou le hammam, autant de prestations qui remportent un franc succès. Conséquence ? La filière est au beau fixe !

Vous avez le sens du contact et aimez prendre soin des autres ? La beauté est un milieu qui vous attire ? Vous êtes au bon endroit : voici un top 4 des (bonnes) raisons de choisir un métier dans le secteur de la beauté / bien-être !

1) La crise ? La beauté-bien être ne connaît pas 

Prendre soin de soi est une activité plaisante pour tout un chacun, qui rime avec décontraction et lâcher-prise. Les français se l’autorisent de plus en plus !

D’après l’INSEE, ces derniers dépensent en moyenne 32% de leur budget en cosmétiques, contre 9% seulement dans les années 60. Une progression fulgurante qui éclaire davantage sur cette tendance. Et c’est tant mieux pour la filière ! Leur intérêt croissant participe en effet grandement à l’essor du marché de la beauté, de la cosmétique et de l’esthétique, qui voit son chiffre d'affaires s’envoler.

Et puisque les consommateurs sont au rendez-vous, le recrutement se doit de suivre. Et les chiffres parlent d’eux-mêmes ! En France, le secteur de la beauté bien-être embauche plus de 50 000 personnes dans près de 46 000 entreprises.  C'est bien la preuve que les feux sont au vert pour tous les candidats qui se demandent s’ils trouveront du travail une fois formés ! De plus, et là encore c’est un bon point, la filière se développe : nouveaux produits, technologies innovantes ou pratiques de beauté à la mode (ongles, épilation, soins du corps ou du visage, maquillage branché…), tendances du moment, le marché se tient au plus près du consommateur et évolue de jour en jour. 

2) Des professions riches

Le facteur humain

Dans le domaine de l’esthétique, le client vient s’embellir, soigner son apparence. Que ce soit en allant dans un institut de type spa, chez une esthéticienne ou dans une parfumerie, c’est le bien-être et la décontraction qu’il vient chercher. C’est pourquoi travailler dans le secteur de la beauté comprend une dimension toute particulière : le rapport à l’autre. Les qualités humaines et relationnelles sont en ce sens une véritable force dans ces métiers tournés vers le bien-être d’autrui. 

Quel que soit le métier que vous visez : vendeuse en parfumerie, esthéticienne, coiffeuse ou encore prothésiste-ongulaire, en tant que professionnelle, vous vous placez en effet au plus près de votre clientèle. Comment ? Dans les conseils tout d’abord (sur un soin adapté à un type de peau par exemple, un massage en fonction des préférences, ou un produit), mais également dans le soin à proprement parler. Et pour cause, le massage par exemple, est une prestation pour le moins intime. Le professionnel se doit donc d’adopter une attitude douce et apaisante, pour mettre le client en confiance. Et ce, en maîtrisant sur le bout des doigts les techniques de massage et de relaxation.

Mais ce n’est pas tout ! Lorsque l’on parle d’humanité dans ces métiers, on inclut également le fait que le secteur de la beauté est un commerce de proximité. Le lien social est donc l’essence même de ces lieux. Résultat ? Il arrive souvent que les professionnels deviennent des interlocuteurs privilégiés, une écoute attentive pour les clients. Un lien fort, voire une complicité et une amitié peuvent se nouer avec la clientèle. Un facteur enrichissant qualifié également de point fort dans cette branche si particulière. 

Le caractère valorisant

Le secteur de la beauté est également apprécié pour son aspect gratifiant. Et on comprend aisément pourquoi ! C’est une mission porteuse de sens que celle de rendre un tel service à l’autre : lui faire plaisir. Une nouvelle coupe de cheveux, une coloration, un nouveau parfum, un soin du corps, du visage ou des mains, un massage relaxant, sont des gestes qui sont loin d'être anodins. Et effectivement, plus que le plaisir apporté, ces services participent également grandement à l’estime de soi. Qui n’est jamais allé chez le coiffeur dans l’idée de marquer un tournant dans sa vie ? De se sentir renaître ? En optant pour cette voie, vous donnerez du sens à votre travail

3) Une grande diversité de métiers

Le secteur de la beauté se définit par sa polyvalence. Ses nombreux métiers sont à ce titre répartis dans trois grandes familles (liste tirée du site Studyrama) :

La beauté / bien-être :

  • coiffeur
  • barbier
  • conseiller en image
  • esthéticienne
  • tatoueur
  • diététicien
  • hydrothérapeute
  • maquilleur
  • spa praticien
  • styliste ongulaire
  • chirurgien esthétique
  • socio-esthéticien

L’industrie :

  • créateur de parfum
  • technicien supérieur en cosmétique
  • aromaticien

La vente :

  • conseiller vendeur en parfumerie
  • spa manager
  • gérant d’un institut de beauté
  • démonstrateur de marque

Grâce à cette grande variété de professions envisageables dans la filière beauté, tous les profils sont les bienvenus ! De la fibre commerciale aux personnes empathiques et attirées par le toucher, en passant par les plus créatifs d’entre vous, la beauté bien-être vous tend les bras.
 
De plus, les candidats ont l’embarras du choix dans cette branche, et trouveront forcément leur bonheur parmi la liste de métiers ci-dessus. Vous l’avez compris, dans cette voie où le savoir-faire technique et l’habileté manuelle vont de pair avec le sens de l'esthétique, vous avez toutes les cartes en main pour vous épanouir professionnellement.

4) De nombreuses perspectives d’évolution professionnelle

Pour réussir dans la beauté, il convient tout d’abord de vous former comme il se doit. Une formation ou un diplôme reconnu par l’Etat sont effectivement un gage de qualité et de sérieux pour le candidat comme pour l’employeur. Et sur le marché du travail, le diplôme est précieux, et recherché ! Pour preuve, environ 85% des salariés employés dans ce milieu sont titulaires d’un CAP en métier d’esthétique et de beauté !

Une fois les techniques et les fondamentaux de votre discipline maîtrisés, vous vous demandez peut-être si vous pourrez booster votre vie professionnelle. Déjà, la première chose à retenir, c’est que la beauté offre la possibilité de se réinventer. Il suffit de se pencher sur les lieux d’exercice, ils sont innombrables : institut de beauté, hôtels spa, clubs de vacances, établissements de santé, parfumeries, salons de coiffure, à domicile ou chez les particuliers, la monotonie n’existe pas dans ce milieu. Rien de tel pour changer d’air au cours de votre parcours professionnel. 

Autre bonne nouvelle : si vous avez envie de faire carrière dans le domaine de la beauté bien-être, les perspectives d'évolution professionnelle sont grandes, et les débouchés aussi. Que vous ayez choisi l’industrie, la vente, ou les services, la réponse est la même : vous pourrez évoluer ! Vous pouvez par exemple :

  • Vous spécialiser dans une discipline : parfumerie, relookage, cabine UV, manucure, thalasso, spa et bien plus encore.
     
  • Évoluer directement dans votre structure vers des postes à responsabilité comme responsable de centre. Si vous souhaitez monter en grade par le biais de certifications complémentaires, vous pouvez également poursuivre ou reprendre vos études pour passer par exemple le BTS Métiers de l’esthétique-cosmétique-parfumerie pour ceux et celles qui désirent devenir formateur en esthétique.
     
  • Envie de plus de liberté et de souplesse dans vos activités professionnelles ? Vous pouvez vous lancer à votre compte après quelques années d’expérience en tant que salarié(e), et devenir esthéticienne à domicile.  Le freelance est également possible avec les métiers de barbier et de coiffeur. Ou alors, toujours dans cette dynamique d’indépendance, vous pouvez créer votre propre centre de soin et devenir chef(fe) d’entreprise.

Formez-vous à distance chez Studi !

Studi, leader de la formation en ligne vous propose une grande variété de formations dans l’esthétique : des formations longues et diplômantes (de niveau CAP ou BAC), mais également des formations courtes et certifiantes vous attendent.

Que vous soyez étudiant, salarié en reconversion ou encore indépendant, découvrez dès maintenant  la formation faîte pour vous 

Je me forme ! 
 

  • Bon à savoir

    Si vous souhaitez vous lancer à domicile ou ouvrir votre propre salon de coiffure, barbershop, ou centre esthétique, il faut au préalable obtenir un BP (diplôme qui se prépare en deux ans après le CAP).