Le métier de Barbier

S’occupe de la barbe et de la chevelure des hommes

Le barbier ou coiffeur barbier est un professionnel de la coiffure formé également sur le rasage et la taille de la barbe, ainsi que sur les soins à appliquer pour son entretien.

Entre tradition et modernité, le coiffeur barbier offre une gamme complète de services esthétiques, du rasage, au coiffage, en passant par la coupe et l’application de soins.

Ses prestations sont généralement réservées aux hommes. Il utilise un couteau, rasoir, une coupe chou, une tondeuse, un ciseau, un peigne, un savon à barbe, ainsi qu’un blaireau, afin de donner une forme particulière aux moustaches, ou encore pour railler un bouc.

Aujourd’hui, le barbier conseille ses clients sur les soins à appliquer pour l'entretien quotidien et pour ceux destinés à purifier et préparer la peau et la moustache.

Découvrez le métier de barbier, ses évolutions professionnelles et les formations Studi.

Portrait type du barbier

Il trouve du travail avec un diplôme de niveau CAP.

Il a un caractère technique, diplomate et sociable.

Il travaille dans le secteur privé, en zone rurale, urbaine ou internationale, et avec des horaires plutôt réguliers.

Indépendant ou salarié, il gagne entre 1 400 € et 2 500 € bruts par mois selon son diplôme, son expérience et sa situation géographique.

Qui recrute des barbiers ?

  • Salons de coiffure

    À l'issue de sa formation, le coiffeur barbier peut travailler dans un salon de coiffure. Il débute le plus souvent comme assistant coiffeur ou shampouineur, pour pouvoir ensuite s’occuper de ses propres clients au sein du salon.

    Au sein d’un salon de coiffure mixte, il peut être amené à gérer les coupes de cheveux des femmes.

    Ensuite, il peut choisir de se spécialiser en devenant barbier.

  • Barber shop

    Le barbier travaille le plus souvent au sein d’un barber shop. Il gère les barbes, moustaches et cheveux des hommes.

  • Barbier indépendant

    Le barbier peut se mettre à son compte et intervenir directement au domicile des particuliers. Il fait la même chose qu’au sein d’un salon ou d’un barber shop, mais il peut choisir sa clientèle.

Quelles sont les conditions de travail du barbier ?

  • Environnement de travail du barbier

    Le coiffeur barbier peut travailler en salon de coiffure, au sein de barber shops ou en indépendant, chez les particuliers.

    Il passe une bonne partie de ses journées debout avec les bras tendus. C’est un métier physiquement difficile, avec des pauses qui varient selon l’affluence des clients.

    Le barbier doit maîtriser toutes les techniques liées à la coiffure et au rasage. Il utilise différents outils tels que les ciseaux, les brosses, les peignes, les couteaux ou encore les blaireaux. Il est exposé aux bruits.

  • Cadre hiérarchique

    Qu’il soit au sein d’un salon ou dans un barber shop, le barbier est sous l’autorité du gérant.

  • Horaires et saisonnalité

    Le coiffeur barbier travaille sur les horaires d’ouverture du salon. Il peut avoir des horaires variés, notamment lorsqu’il travaille à son compte.

Salaire du barbier

Le salaire du barbier dépend de son diplôme, de son expérience et de la taille de l’entreprise qui l’emploie. On observe également des rémunérations plus importantes en région parisienne que sur le reste du territoire.

  • 1400

    bruts mensuels pour un barbier junior

  • 2500

    bruts mensuels avec de l'expérience

Quel est le profil du barbier ?

Qualités majeures

Technique, sociabilité, rigueur, habileté et diplomatie sont des qualités essentielles pour devenir barbier.

Le métier de coiffeur barbier nécessite une bonne endurance et une résistance à la fatigue. En effet, il doit être capable d’assurer des coupes parfaites, même après une longue journée de travail.

Il doit être dynamique et créatif et doit avoir un excellent relationnel pour répondre du mieux possible aux différentes attentes des clients. Il doit être capable de les fidéliser, par son accueil chaleureux et courtois. Il a également un rôle de conseil.

Le barbier maîtrise les différentes techniques de coiffure et de taille. Il a une connaissance parfaite de la nature des cheveux et des poils, lui permettant ainsi de mettre en valeur les différentes morphologies et les différentes formes de visage.

Expérience

Le barbier débute souvent comme shampouineur.

  • 5 /5

    Relationnel

  • 3 /5

    Indépendance

  • 3 /5

    Réflexion

  • 5 /5

    Technique

  • 4 /5

    Action

Quelle formation pour devenir barbier ?

Le métier de barbier est accessible avec un CAP.

Toutefois, s’il veut être en mesure d’ouvrir son propre salon, le barbier devra alors disposer d’un brevet professionnel.

Votre parcours de formation chez Studi

Image
brevet pro coiffure
Image
logo Ecolems
Eligible CPF
Brevet Pro Coiffure
Bac
100% en ligne
Diplôme d'Etat
Image
cap coiffure
Image
logo Ecolems
Eligible CPF
CAP Coiffure
CAP
100% en ligne
Diplôme d'Etat

Évolution professionnelle

Après quelques années d’expérience, le barbier qui travaille au sein d’un salon peut décider de se lancer à son compte. Le barbier qui a de l’expérience peut se voir confier la gestion d’une petite équipe.

Enfin, le barbier qui a beaucoup d’expérience peut passer son brevet professionnel pour ensuite ouvrir son propre salon de coiffure ou son propre barber shop.