Qui a besoin d’un gestionnaire de patrimoine ?

gestionnaire de patrimoine

Avec des mesures fiscales et juridiques qui évoluent constamment, de plus en plus d’individus et de chefs d’entreprises font appel à des Gestionnaires de patrimoine (CGP).

Beaucoup se tournent vers ces professionnels pour la construction de leur projet de vie, en termes d’immobilier, de fiscalité, de retraite ou encore de placements financiers. Contrairement aux idées reçues, les revenus et le montant du patrimoine ne sont pas les seuls facteurs à prendre en compte pour recourir aux services d’un gestionnaire de patrimoine

Selon le baromètre du marché des CGP 2021, malgré un contexte économique instable, 95% des conseillers en gestion de patrimoine sont confiants pour l’avenir de leur profession.

Les banques et les sociétés de gestion de patrimoine sont les principaux recruteurs des gestionnaires de patrimoine, mais les courtiers en assurance et les études notariales recherchent également ces professionnels. 

On fait le point sur cet expert aux champs de compétences multiples, ses principaux lieux d’exercice, ainsi que les raisons et l’intérêt de le missionner. 

A propos du métier de gestionnaire de patrimoine

 

Le Gestionnaire de patrimoine est également nommé conseiller en gestion de patrimoine (CGP) ou conseiller en placements et investissements financiers. Il gère un portefeuille de clients, qu’il conseille sur le choix de solutions adaptées, notamment afin d’optimiser leurs placements.

Cet expert dans le domaine de la finance, de la fiscalité, du droit et de l’économie, accompagne ses clients dans la réalisation de leurs projets et dans l’optimisation de leur patrimoine.

Doté d’un grand sens relationnel, il doit être à la fois bon communicant et à l'écoute de ses clients. La discrétion est également une qualité très importante pour exercer le métier, puisque le Gestionnaire doit s'assurer de la confidentialité des informations patrimoniales qui concernent ses interlocuteurs.

Le métier de Gestionnaire de Patrimoine est régulé par des autorités de contrôle (L’Autorité des marchés financiers et l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution).

En 2018, une nouvelle réglementation européenne PRIIPs oblige les intermédiaires financiers à remettre un document d'information clés (DIC) à leurs clients, pour certains placements.

Les diplômes pour exercer le métier de gestionnaire de patrimoine

Pour exercer le métier de Gestionnaire de patrimoine, il est nécessaire d’avoir une formation de niveau bac+5. Il est également possible d’évoluer en interne après une première expérience comme Chargé d’affaires en banque et assurance

  • Master en gestion de patrimoine 
  • Master finance
  • Master droit bancaire et financier
     

Studi propose plusieurs formations en ligne, vous permettant de vous former où que vous soyez et à votre rythme, tout en bénéficiant d'un accompagnement personnalisé. 

345571252_studi
logo comptalia
Eligible CPF
BTS Comptabilité Gestion
Bac+2
100% en ligne
Diplôme d'Etat
244066556_studi
ESG Finance 2022
Eligible CPF
BTS Assurance
Bac+2
100% en ligne
Diplôme d'Etat
dcg
logo comptalia
Eligible CPF
DCG
Bac+3
100% en ligne
Diplôme d'Etat
434012395_studi
logo comptalia
Eligible CPF
DSCG
Bac+5
100% en ligne
Diplôme d'Etat
graduate-assistant-immobilier
ESG Finance 2022
Eligible CPF
416038187_studi
ESG Immobilier 2022
Eligible CPF

Vous avez la possibilité de réaliser votre formation en alternance, dans le cadre d’un contrat de professionnalisation ou d’apprentissage, afin d’être directement opérationnel et de décrocher un emploi très rapidement une fois diplômé.

Le rôle du gestionnaire de patrimoine

Son rôle consiste à gérer, faire fructifier et optimiser les biens détenus par une ou plusieurs personnes.

Grâce à des logiciels lui permettant d'obtenir une vision globale de la situation patrimoniale et financière de ses clients, particuliers comme professionnels, il établit leur bilan patrimonial, pour ensuite fournir des conseils avisés et adaptés à leur situation et à leurs objectifs : sécurisation de la retraite, optimisation fiscale ou de la transmission du patrimoine. Sa mission est de trouver les meilleures solutions pour valoriser le patrimoine qui lui est confié. Pour cela, il s’entoure de spécialistes. 

En effet, il est souvent amené à collaborer avec des avocats fiscalistes, des notaires et des experts-comptables. 

Une des principales missions du gestionnaire de patrimoine est d’optimiser le patrimoine, notamment à travers la mise en place d’une stratégie claire et définie. En effet, il établit une stratégie selon les avantages fiscaux et les contraintes juridiques de chaque investissement, ce qui lui permet d’orienter ses clients vers les dispositifs financiers les plus adaptés à leur situation.

Il apporte des conseils sur des placements classiques tels que l’immobilier, l’assurance et la retraite, mais il peut également apporter des solutions plus originales, comme l’achat d’œuvres d’art, d’antiquités ou de pierres précieuses.

Quels sont les principaux recruteurs des conseillers en gestion de patrimoine ? 

Le gestionnaire de patrimoine peut être employé au sein d'une banque, d’une société de gestion de patrimoine, d'un courtier d'assurances ou d'une étude notariale. Avec un bon carnet d’adresses et beaucoup d'expérience, il peut également exercer à son compte, en tant que libéral. 

Lorsqu’il évolue au sein d’une banque ou d’une compagnie d’assurance, il travaille généralement sous la responsabilité du directeur d’agence et dispose d’une zone déterminée dans laquelle il développe son portefeuille de clients. 

Il est alors l’unique interlocuteur de ses clients, pour qui il gère le patrimoine, mais également les opérations bancaires quotidiennes. Il doit commercialiser les produits de la structure qui l’emploie et déterminer les produits financiers les mieux adaptés à la stratégie fiscale de ses clients. 

Le conseiller en gestion de patrimoine peut également être recruté au sein d’un cabinet de gestion patrimoniale ou d’une étude notariale. Il est alors sous la responsabilité d’un directeur commercial ou d’un responsable d’équipe. 

Qui a besoin d’un Conseiller en gestion de patrimoine ?

Retraités, salariés d’une entreprise, libéral ou chef d’entreprise, sont des profils susceptibles de faire appel à un gestionnaire de patrimoine. 

Les personnes qui détiennent des actifs et qui souhaitent les protéger et/ou les faire fructifier, et celles qui envisagent d’utiliser leur capacité d’épargne, nécessitent un accompagnement. 

Le conseiller en gestion de patrimoine leur permet également d’anticiper des problématiques telles que l’optimisation de la succession, et la protection du conjoint et des enfants. 

Pour quelles raisons faire appel à un gestionnaire de patrimoine ?

 

La capacité d’épargne

La capacité d’épargne est le montant disponible une fois que l’on a payé toutes les charges (loyer ou crédit, factures, moyens de transport, alimentation). Les personnes qui ont une bonne capacité d’épargne peuvent faire appel à un gestionnaire de patrimoine, qui peut proposer des placements adaptés aux différents objectifs de l’épargnant. 

Le capital à investir

Les personnes qui disposent d’un capital d’au moins 50 000 euros, peuvent recourir aux services d’un gestionnaire de patrimoine. Leur capital peut être investi sur un ou plusieurs actifs pour générer des revenus complémentaires.

 
Il est important de faire des placements adaptés à la situation financière et aux projets de vie de l’individu (retraite, études des enfants, etc.). Le CGP est là pour apporter des solutions personnalisées. 

La réduction d’impôts

Les contribuables qui payent beaucoup d’impôts peuvent faire le point avec un conseiller en gestion de patrimoine. Différents types d’investissement peuvent être intéressants : loi Pinel, déficit foncier, etc. 

Les investissements immobiliers

Pour effectuer un bon investissement immobilier, il est nécessaire de se tourner vers un gestionnaire de patrimoine. Cet expert en placements immobiliers, dispositifs financiers, et avantages fiscaux, est le mieux placé pour vous conseiller et éviter des placements risqués.

La transmission de patrimoine

Pour éviter une forte imposition, il est primordial d’anticiper la transmission d’un patrimoine, car les droits de succession peuvent aller jusqu’à 45% en France. Ils sont imposés en fonction du lien de parenté et de la valeur de l’héritage. Le gestionnaire de patrimoine peut conseiller ses clients en termes d’assurance vie ou de donation du vivant. 

Les crises financières

Les CGP analysent les marchés financiers et peuvent réagir très rapidement aux différentes fluctuations. Il peut être judicieux de faire appel à eux pour ne pas commettre d’impair et perdre l’argent investi. 

Les chefs d’entreprise

Les dirigeants peuvent avoir besoin de protéger leur famille, de réduire leurs impôts ou encore d’effectuer un pacte d’associé. Le gestionnaire de patrimoine peut les conseiller et les accompagner dans toutes leurs démarches. 

Conclusion

 

Le marché de la gestion de patrimoine se porte plutôt bien. La clientèle se compose principalement de particuliers, mais de nombreuses entreprises s’y intéressent également.

Le Gestionnaire de patrimoine est polyvalent et pluridisciplinaire. Cela lui permet d’avoir un regard transversal sur toutes les problématiques que rencontrent ses interlocuteurs.

La profession s'est développée ces dernières années et offre de belles opportunités aux jeunes diplômés. Par ailleurs, de plus en plus de conseillers d’affaires, de notaires et d’experts-comptables se spécialisent en gestion de patrimoine pour assurer de nouvelles fonctions.

Si vous souhaitez devenir Gestionnaire de patrimoine, Studi vous propose d’effectuer votre MBA en alternance, afin d’être directement opérationnel sur le marché de l’emploi une fois diplômé.