Le métier de Gestionnaire de patrimoine

dcg10

Conseiller en gestion et optimisation de patrimoine

Le gestionnaire de patrimoine, appelé aussi conseiller en gestion de patrimoine (CGP), conseiller financier en gestion de patrimoine, ou encore conseiller en placements et investissements financiers, gère un portefeuille de clients (particuliers ou professionnels) qu’il conseille sur la réalisation de placements financiers.

Il est spécialiste de l'investissement sur mesure et expert en ingénierie patrimoniale.

Le gestionnaire de patrimoine effectue un bilan patrimonial, une sorte d’état des lieux de la situation courante du client, afin de le conseiller en gestion de patrimoine. Il établit avec lui une stratégie en tenant compte des avantages fiscaux et des contraintes juridiques de chaque investissement.

Il peut conseiller ses clients sur des placements classiques (immobilier, assurance, retraite, prévoyance, etc.) ou sur des solutions plus originales : achat d’œuvres d’art, d’antiquités, de métaux ou de pierres précieuses, etc.

En effet, comme le résume très bien le site climb, le patrimoine englobe en réalité de multiples catégories :

    • Les propriétés foncières ou immobilières (terrain, immeuble, propriété…) ;
    • Les biens professionnels (immeubles affectés à l’exploitation, fonds de commerce, parts de SCM, de clinique…) 
    • Les placements financiers (liquidités, comptes titres, épargne, actions, obligations, SCPI, SCI, FCPI FIP) 
    • Les meubles, équipements ménagers, véhicules 
    • Les objets d’arts ou de collection 
    • Les droits d’auteurs 
    • Les droits d’usufruit 
    • Les inventions brevetées.

     

Pour ce qui est des missions types du gestionnaire de patrimoine, elles sont variées, à l’image des demandes clients. Cependant, pour résumer les tâches principales, le gestionnaire de patrimoine : 

  • Prospecte des clients patrimoniaux (particuliers ou professionnels) afin de développer son portefeuille
  • Évalue le patrimoine d’un client
  • Détermine une stratégie de placement
  • Étudie les ressources et la situation familiale d’un client
  • Prend en considération les attentes du client et doit définir si le client désire réaliser des investissements sûrs ou plus rentables
  • Effectue une veille sur les nouveaux textes de loi qui ont des conséquences sur le patrimoine de ses clients
  • Propose des solutions concrètes pour optimiser le patrimoine de ses clients
  • Ect. 
     

Découvrez le métier de gestionnaire de patrimoine, ses évolutions professionnelles et les formations Studi.

 

En savoir plus

Quelle formation pour devenir gestionnaire de patrimoine ?

Le métier de gestionnaire de patrimoine nécessite une formation de niveau bac + 5. Un parcours commercial avec une spécialisation en économie/gestion, finance ou assurance est possible. Pour devenir gestionnaire de patrimoine, il est également possible d'emprunter la voie interne à l’issue d’une première expérience en tant que chargé ou conseiller clientèle. 

Toutefois, une formation en gestion de patrimoine est généralement appréciée.

Votre parcours de formation chez Studi

graduate-assistant-immobilier
ESG Finance 2022
Eligible CPF
416038187_studi
ESG Immobilier 2022
Eligible CPF
header
ESG Finance 2022
Eligible CPF
BTS Banque
Bac+2
100% en ligne
Diplôme d'Etat

Portrait type du gestionnaire de patrimoine

Il trouve du travail facilement avec un bac + 5.

Il a un caractère analytique, curieux et responsable.

Il travaille dans le secteur privé, dans un bureau, en zone urbaine, et avec des horaires en journée ou en soirée selon l’activité.

Salarié ou chef d’entreprise, il gagne entre 2 000 € et 6 000 € bruts par mois selon son diplôme, son expérience, et sa situation géographique.

Qui recrute des gestionnaires de patrimoine ?

  • Banque / société d'assurances

    Le gestionnaire de patrimoine qui exerce au sein d’une banque peut être amené à suivre également la gestion bancaire quotidienne de ses clients, et ainsi être leur unique interlocuteur. Il dispose généralement d'une zone déterminée dans laquelle il développe son portefeuille de clients.

  • Indépendant

    En tant qu’indépendant, le CGP est amené à travailler avec les agents généraux, les courtiers d’assurance, avec les banques, etc. Il peut également solliciter d’autres professionnels comme les notaires, les avocats, ou encore les experts comptables. Ses missions sont les mêmes qu’un gestionnaire de patrimoine en entreprise.

Quelles sont les conditions de travail du gestionnaire de patrimoine ?

  • Environnement de travail du gestionnaire de patrimoine

    Le CGP exerce la plupart du temps sur ordinateur, et doit ainsi maîtriser des outils informatiques notamment pour les activités de reporting.

    Il doit maîtriser le juridique, la fiscalité et la finance, et avoir une bonne connaissance des marchés financiers et une expertise technique sur les produits financiers à haute valeur ajoutée : OPCVM, PEA, assurance vie, programmes immobiliers, etc.

    Un très bon niveau de culture générale est fortement recommandé pour accéder au poste de gestionnaire de patrimoine.

  • Cadre hiérarchique

    Le gestionnaire de patrimoine exerce généralement sous la responsabilité d’un directeur d’agence (banque), d’un responsable d’équipe, ou d’un directeur commercial (cabinet).

  • Horaires et saisonnalité

    Le gestionnaire de patrimoine travaille sur des horaires de bureau en journée et peut être amené à travailler en soirée dans les moments de forte activité ou pour gérer un dossier urgent. Il se déplace également régulièrement en clientèle, et ainsi ses horaires peuvent être étendus.

Salaire du gestionnaire de patrimoine

Le salaire du gestionnaire de patrimoine dépend de son expérience professionnelle, de sa formation, du secteur d’activité, de la taille, du type, ainsi que de la localisation de l'entreprise dans laquelle il exerce. On observe des salaires plus importants en région parisienne que sur le reste du territoire.

  • 2000

    bruts mensuels
    en début de carrière

  • 6000

    bruts mensuels
    avec de l'expérience

Quel est le profil du gestionnaire de patrimoine ?

Qualités majeures

Curiosité, rigueur, responsabilité, et capacité de négociation sont des compétences indispensables pour exercer le métier de gestionnaire de patrimoine.

Le conseiller en gestion de patrimoine doit être à l'écoute de ses clients, avoir un grand sens relationnel et des qualités de discrétion et de communication. Qualité essentielle pour effectuer un bon placement au compte de ses clients. En ce sens, il doit être rigoureux, dynamique et adaptable, afin de faire face et d’anticiper les aléas du marché.

Par ailleurs, le gestionnaire de patrimoine doit également disposer d’une présentation impeccable car il est amené à se déplacer pour rencontrer sa clientèle et autres interlocuteurs importants.

Il doit être très à l’aise avec les chiffres, et avoir de bonnes connaissances en droit, en économie et en immobilier. Des compétences en marketing et prospection peuvent lui permettre de trouver de nouveaux clients, et la maîtrise de l’anglais lui permet d’évoluer dans un univers international.

Pour mener à bien ses missions, le gestionnaire en patrimoine se doit d’acquérir des connaissances pointues dans des domaines variés et complexes comme l’économie, la fiscalité, le droit ou encore l’immobilier. Et puisqu’il s’agit d’avoir la responsabilité et la gestion de l’argent des autres, le gestionnaire de patrimoine se doit d’être particulièrement précis et minutieux dans la législation de ces différentes spécialités évoquées plus haut.

En ce qui concerne plus précisément ses compétences techniques, le gestionnaire de patrimoine doit :

    • Avoir de solides connaissances en droit, comptabilité, économie et gestion
    • Maîtriser les savoirs juridiques, fiscaux et financiers (droit de la famille, fiscalité du particulier, environnement économique et financier des actifs, valeurs mobilières, assurance vie…)
    • Maîtriser l’anglais
    • Maîtriser les risques quant aux produits proposés aux clients
    • Connaître les métiers de la banque ainsi que les marchés financiers 
    • Maîtrise technique quant aux produits financiers à haute valeur ajoutée (OPCVM, PEA, assurance vie, programmes immobiliers, compte sur livret…)
    • Ect.

     

Expérience

Un conseiller en gestion de patrimoine peut exercer le métier en tant que junior. En revanche, dès lors qu’il sera expérimenté, il se verra confier la gestion de portefeuilles clients plus fortunés. Mais ce n’est pas tout. Il peut aussi se diriger vers un poste d’encadrement d’une agence, diriger un service ou un département spécialisé dans la gestion de clients fortunés, ou encore se tourner vers la banque d’affaires ou la banque de marché. Enfin, un gestionnaire de patrimoine confirmé peut également s’occuper de la formation du personnel des agences en ce qui concerne les investissements financiers d’un ou plusieurs marchés. 

  • 5 /5

    Relationnel

  • 3 /5

    Indépendance

  • 5 /5

    Réflexion

  • 4 /5

    Technique

  • 5 /5

    Action

Evolution professionnelle

Après quelques années d’expérience, les conseillers en gestion de patrimoine peuvent choisir de se spécialiser sur les clients les plus fortunés. Ils peuvent également se tourner vers le métier de conseiller clientèle en banque, ou encore vers les métiers de la banque de marchés ou de la banque d’affaires. Avec de l’ancienneté et à partir du moment où le gestionnaire de patrimoine a constitué un portefeuille clients conséquent, il peut tout à fait se lancer en indépendant.

Situation du métier 

Le métier de gestionnaire de patrimoine a de beaux jours devant lui. En effet, grâce à son expertise pointue et diversifiée (qui touche le droit, la comptabilité, l’économie ou encore la fiscalité et l’immobilier), le gestionnaire de patrimoine est un profil recherché. La raison ? Le monde de la fiscalité reste obscur pour de nombreux français. Alors qui de plus qualifié qu'un gestionnaire de patrimoine pour les conseiller au mieux sur leurs finances ? Que ce soit pour payer moins d’impôts, choisir le contrat retraite le plus intéressant, investir de manière efficace et sûre, se faire conseiller sur un investissement financier ou encore assurer la succession d’un patrimoine, c’est le professionnel tout indiqué pour guider au mieux les clients. Résultats, en indépendant ou en salariat, les débouchés sont nombreux dans cette profession d’avenir : établissements bancaires, compagnies d’assurances, sociétés de gestion de patrimoine, études de notaires ou encore chez un courtier en assurances sont des exemples de structures qui recrutent activement des gestionnaires de patrimoine. 

 

Je me forme !
 

Le secteur de la gestion de patrimoine

La gestion de patrimoine est un secteur porteur en France. Et pour cause, dans l’hexagone, un peu plus de 10% des ménages possèdent un patrimoine net supérieur à 500 000 euros (source de  l’INSEE). La conséquence ? Des millions de foyers détiennent à ce jour un patrimoine important. Cependant, faire fructifier ce patrimoine n’est pas une mince affaire et demande de solides connaissances pour viser juste. C’est pourquoi nous aurons toujours besoin de spécialistes en la matière, capables de conseiller les Français sur ces trois points principaux :

  • Le conseil en stratégie patrimoniale
  • Le conseil en investissement
  • Le suivi patrimonial et la gestion des actifs financiers de toute nature

Diagnostiquer, analyser et conseiller sont les maîtres-mots dans le secteur de la gestion de patrimoine.
 

Spécialisations du métier de gestionnaire de patrimoine

  • Gestionnaire de patrimoine immobilier

    Le gestionnaire de patrimoine immobilier gère les immeubles ou bien immobiliers, soit pour des particuliers soit pour des professionnels. Il doit gérer toutes les opérations techniques, administratives, fiscales et budgétaires.

    Ses missions :

    • Gérer des immeubles pour le compte de propriétaires.
    • S'assurer du bon fonctionnement : réception des loyers, répartition des budgets, évaluation des travaux à prévoir, etc.
    • Promouvoir un bien pour la location.
    • Organiser des visites.
    • Établir des baux.
    • Réaliser des états des lieux.
    • Intervenir en cas de problème ou de cessation de bail.

3 avantages du métier 

  • Salaire attractif même en début de carrière
  • Les clients sont variés et les situations aussi. De ce fait, la monotonie est rompue dans ce métier
  • Un métier d’avenir (les français ont de plus en plus besoin de conseils avisés sur leur gestion de patrimoine), sans oublier la digitalisation des outils
     

 

Obtenir un bilan gratuit 

Le diplôme Studi recherché sur le marché du travail

BTS Banque Conseiller de clientèle (BCC)