Le métier de Agent de service hospitalier

Image
bachelor développeur d'application java

Indispensable à la prise en charge et au confort des malades

L'agent de service hospitalier, appelé aussi ASH ou encore agent de propreté hospitalier, participe au bien-être et au confort des patients, en nettoyant les espaces communs, les chambres et les bureaux des établissements de santé et de soins selon des protocoles très stricts.

Ainsi, au sein d’un hôpital, d’une maison de retraite ou de cure, il prend en charge l’hygiène, la désinfection et la décontamination. Par ailleurs, il nettoie également les salles d’opération qui font partie de son secteur, ainsi que dans les véhicules sanitaires.

L’ASH fait les lits et change les draps des malades, participe à la distribution des repas et du ramassage de plateaux.

Chaque jour, l’agent ou l’agente de service hospitalier nettoie les pièces qui lui sont attribuées selon le planning établi par le chef d’équipe.

Découvrez le métier d’agent de service hospitalier, ses évolutions professionnelles et les formations Studi.

Portrait type de l’agent de service hospitalier

Il trouve du travail facilement avec un CAP.

Il a un caractère organisé, méthodique et rigoureux.

Il travaille dans le secteur privé ou public, en zone urbaine ou rurale, avec des horaires en journée, en soirée et les week-ends.

Salarié, il gagne entre 1 300 et 2 300 € bruts par mois.

Qui recrute des agents de service hospitalier ?

  • Les établissements médicaux privés et publics

    Les hôpitaux publics et les cliniques privées sont les principaux employeurs des agents de service hospitalier.

    Ils doivent s'adapter à différentes missions : assurer le ménage, distribuer les repas, aider à déplacer un malade, etc.

  • Les maisons de retraite et les instituts de cure

    Lorsqu’il travaille au sein d’une maison de retraite ou d’un institut de cure, l’ASH peut, en plus de ses missions principales, assurer des animations auprès des résidents, sous la responsabilité de l'équipe soignante.

Quelles sont les conditions de travail de l’agent de service hospitalier ?

  • Environnement de travail de l’ASH

    L’agent de service hospitalier travaille aussi bien dans le public que dans le privé, pour un grand hôpital ou pour une petite clinique privée.

    Afin de faire disparaître les bactéries, il utilise du matériel professionnel comme un chariot, un brumisateur, des détergents et désinfectants, des équipements de protection spécifiques ou encore des lames gélosées.

    Les procédures de nettoyage différent selon les établissements mais également selon les zones et pièces à nettoyer. Ainsi, l’ASH doit maîtriser toutes les spécificités et les techniques des nettoyage propres à l’espace qu’il doit nettoyer, décontaminer ou désinfecter.

  • Cadre hiérarchique

    Selon la taille de la structure qui l’emploie, l’agent ou l’agente du service hospitalier exerce sous l’autorité d’un chef d’équipe ou d’un aide-soignant.

  • Horaires et saisonnalité

    Le métier d’ASH peut s’exercer la journée, en soirée, la nuit, les week-end et les jours fériés. Il est également soumis à des astreintes.

Salaire de l’ASH

Le salaire de l’agent de service hospitalier dépend du type et de la taille de la structure qui l’emploie, mais également de son ancienneté et de sa formation. On relève également des salaires plus élevés en Ile-de-France qu'en région.

  • 1300

    bruts mensuels en début de carrière

  • 2300

    bruts mensuels avec de l'expérience

Quel est le profil de l’agent de service hospitalier ?

Qualités majeures

Organisation, autonomie, discrétion, disponibilité et courtoisie sont des compétences primordiales pour devenir agent de service hospitalier.

Le métier d'agent de service hospitalier suppose de la rigueur et de la précision, mais également beaucoup d’autonomie. En effet, chaque jour, il prend en charge le nettoyage de différentes pièces et connaît chacun des produits qu'il doit utiliser, ainsi que les protocoles à appliquer.

L’agent de service hospitalier doit également avoir un excellent relationnel car il est en contact quotidien avec les équipes soignantes, les visiteurs et les malades.

Sa rigueur lui permet de respecter les règles d’hygiène et les consignes qui lui sont données. Il sait lire une fiche technique, connaît les règles d’asepsie et les techniques de bionettoyage. Il maîtrise également les protocoles de lutte contre les infections nosocomiales.

Expérience

Il est possible de devenir ASH après l’obtention d’un diplôme.

  • 4 /5

    Relationnel

  • 4 /5

    Indépendance

  • 3 /5

    Réflexion

  • 4 /5

    Technique

  • 5 /5

    Action

Évolution professionnelle

Après quelques années d’expérience, l’agent de service hospitalier peut évoluer vers un poste de chef d’équipe, ou, avec une formation complémentaire ou une VAE, il peut se diriger vers la fonction d'aide-soignant.