Le métier de Administrateur de biens

AdobeStock_29951288

Le gestionnaire au quotidien d’un parc immobilier

L'administrateur ou l’administratrice de biens est également appelé gestionnaire locatif, gérant immobilier ou encore gestionnaire immobilier. Il s’agit d’un professionnel mandaté par un propriétaire immobilier pour gérer son patrimoine : immeubles, appartements, maisons, parkings, bureaux...

Les missions de l'administrateur de biens sont diverses. Il doit d’abord prospecter des propriétaires d'immeubles susceptibles de le mandater. Puis il met en location les biens qui lui ont été confiés, procède aux visites, soumet les dossiers des candidats au propriétaire, qu’il conseille dans leurs choix. Il encaisse les loyers et les reverse au propriétaire. Il facture et répartit charges et impôts entre le locataire et le propriétaire. Lui incombent aussi le choix des prestataires d'entretien, de maintenance ou de travaux, ainsi que le règlement des éventuels litiges et l’engagement de poursuites envers les locataires défaillants.

Le mandat de gestion de l’administrateur de biens est conclu pour un an, renouvelable par entente tacite. Une fois par an, il convoque les copropriétaires en assemblée générale pour présenter un bilan de sa gestion.

Découvrez le métier d’administrateur de biens, ses évolutions professionnelles et les formations Studi.

Portrait type de l’administrateur de biens

Il trouve du travail assez facilement avec un bac + 2 minimum.

Il a un caractère social, organisé, réaliste et entreprenant.

Il travaille dans le secteur privé ou public, en intérieur, dans un bureau, en zone urbaine, avec des horaires en journée et parfois en soirée.

Salarié, chef d’entreprise ou indépendant, il gagne entre 2 500 et 4 300 € bruts par mois.

Qui recrute des administrateurs de biens ?

  • Les cabinets ou agences immobilières

    En cabinet ou en agence, l’administrateur de biens est doté d’un portefeuille de propriétés à gérer dont il assure entièrement la gestion. Il assure aux propriétaires un service clés en main, à distance ou sur place.

  • Les promoteurs privés ou publics

    Le gestionnaire de biens immobiliers peut également être employé par un promoteur : un bailleur social, une office HLM ou une entreprise au patrimoine immobilier conséquent.

  • Administrateur de biens free-lance

    Après s’être forgé un carnet d’adresses et une expérience suffisante, l’administrateur ou administratrice de biens peut s’installer à son compte, à condition d’être titulaire de la carte professionnelle gestion immobilière. Selon les cas, il ou elle peut se cantonner à la gestion d’un certain type de patrimoine (bureaux, logements privés, parkings…) ou de clients (sociétés d’assurances, groupes internationaux, particuliers…) ou être généraliste.

Quelles sont les conditions de travail de l’administrateur de biens ?

  • Environnement de travail de l’administrateur de biens

    L'administrateur de biens partage son temps entre son bureau, pour des tâches administratives, et les déplacements sur le terrain : soit dans les biens dont il a la charge, pour rencontrer locataires, propriétaires, personnels ou prestataires, soit dans des rendez-vous de travail avec divers partenaires : notaires, avocats, comptables…

  • Cadre hiérarchique

    Lorsqu’il est salarié, l’administrateur de biens est rattaché au directeur du cabinet ou de l’agence, ou encore au responsable du service immobilier du promoteur qui l’emploie.

  • Horaires et saisonnalité

    L’administrateur de biens travaille en journée, avec des dépassements possibles en soirée (notamment lors des assemblées générales de copropriétaires) ou pour gérer une urgence technique.

Salaire de l’administrateur de biens

Le salaire d'un gestionnaire de biens immobiliers dépend de la taille du cabinet, de l’agence ou du promoteur pour lequel il travaille et de son expérience. On observe aussi des salaires plus élevés en Île-de-France qu'en région.

  • 2500

    bruts mensuels
    en début de carrière

  • 4300

    bruts mensuels
    avec de l'expérience

Quel est le profil de l’administrateur de biens ?

Qualités majeures

Un administrateur de biens doit d'abord être un excellent gestionnaire immobilier. La polyvalence est de mise. Il est rompu en droit (immobilier, urbanisme, fiscal…) et connaît sur le bout des doigts les réglementations rapidement changeantes du secteur. Pour établir les contrats et calculer les recettes, il ou elle est à l’aise avec les chiffres et la comptabilité, tout en maîtrisant les techniques du bâtiment pour être en mesure de guider les prestataires de maintenance et de travaux.

De bonnes compétences en management d’équipes sont utiles pour suivre et coordonner les chantiers. Pour planifier rendez-vous et interventions techniques, il doit être organisé et rigoureux. Pour répondre aux sollicitations des clients et les conseiller efficacement, il doit savoir se montrer disponible et dynamique.

Lorsqu’il exerce la fonction de syndic, il lui faut faire preuve de pédagogie, de patience, de diplomatie et de qualités de négociateur indispensables pour régler les conflits entre les copropriétaires d'un immeuble et savoir imposer ses propositions, de travaux notamment. Entre bureau et terrain, ses journées sont souvent longues : il ne doit pas compter ses heures et avoir une bonne résistance physique.

Expérience

Le métier de gestionnaire de biens est en général ouvert aux titulaires d’une expérience de quelques années dans la gestion locative ou de copropriété. Toutefois, les jeunes diplômés peuvent débuter assez rapidement dans le métier, après avoir travaillé en stage, alternance ou premier emploi, comme assistant d’un administrateur de biens.

  • 4 /5

    Relationnel

  • 3 /5

    Indépendance

  • 4 /5

    Réflexion

  • 5 /5

    Technique

  • 4 /5

    Action

Quelle formation pour devenir administrateur de biens ?

Le métier d’administrateur de biens est accessible à partir d’une formation supérieure en immobilier, mais aussi en droit ou en comptabilité de niveau bac + 2.

Votre parcours de formation chez Studi

bachelor immobilier
logo ESG Immobilier
Eligible CPF
Bachelor Immobilier
Bac+3
100% en ligne
Titre RNCP
gestionnaire locatif
logo ESG Immobilier
Gestionnaire locatif
100% en ligne
Formation qualifiante
bts professions immobilières
logo ESG Immobilier
Eligible CPF
BTS Professions Immobilières
Bac+2
100% en ligne
Diplôme d'Etat
345571252_studi
logo Comptalia
Eligible CPF
BTS Comptabilité Gestion
Bac+2
100% en ligne
Diplôme d'Etat

Évolution professionnelle

Avec l’expérience, l’administrateur de biens pourra se voir confier un portefeuille de clients de plus en plus important, ainsi que des dossiers d’envergure comme un grand syndic ou des logements neufs nécessitant une gestion de travaux. Il pourra aussi prendre la tête d’une équipe de gérants ou créer sa propre société.

  • Gestionnaire locatif

    Un administrateur de biens peut être spécialisé dans la gestion locative. Cette mission consiste en l’accueil des locataires, la réalisation des états des lieux et au suivi des remises en location.

    Ses missions :

    • Trouver de nouveaux locataires.
    • Fixer les conditions de location.
    • Prendre en charge les réclamations.
    • Établir les contrats de bail et les mandats.
    • Dresser les états des lieux d’entrée et de sortie.
    • Assurer le recouvrement des loyers.
    • Gérer les retards de loyer.
    • Régulariser les charges.
    • Planifier et suivre les éventuels travaux de rénovation et de réhabilitation.
    • Déclarer les sinistres auprès des assureurs.
    • Développer le parc locatif.
  • Syndic

    Autre spécialisation possible de la gestion de biens : le syndic, ou gestionnaire de copropriété. Dans ce cadre, il a la charge de l’administration des immeubles ou des logements habités collectivement, en tant que mandataire représentatif de tous les copropriétaires d’une résidence.

    Ses missions :

    • Recruter et gérer personnel de l’immeuble et prestataires de maintenance ou de travaux.
    • Négocier et souscrire les contrats d’assurance pour le compte de la copropriété.
    • Vérifier le bon fonctionnement des parties communes.
    • Gérer budgets et contrats d’entretien.
    • Appliquer et faire observer les règlements de copropriété.
    • Planifier, budgéter et anticiper les travaux à prévoir dans l’immeuble.
    • Régler des problèmes urgents et des sinistres, ainsi que des conflits entre copropriétaires.
    • Mettre en place des procédures de recouvrement, voire des poursuites, vis-à-vis de certains propriétaires.