Le métier de Négociateur immobilier

151371900_studi

L’intermédiaire privilégié entre propriétaire et acheteur ou locataire

Le négociateur immobilier, également appelé courtier en immobilier, agent commercial immobilier ou commissionnaire, est chargé d’assurer le conseil et l’intermédiation entre le propriétaire et l’acquéreur ou le futur locataire d’un bien (maisons, appartements, terrains, parkings, entreprises ou commerces). Ce professionnel se distingue toutefois d'un agent immobilier car il n’est pas détenteur de la carte professionnelle, mais mandaté ou salarié par un agent ou une agence en tant qu'indépendant.

En tant qu’intermédiaire entre propriétaires et acheteurs ou locataires, le négociateur immobilier intervient à toutes les étapes de la transaction immobilière, de la prospection à la signature. Il maîtrise la constitution et la gestion d’un portefeuille de clients. Pour cela, il prospecte assidûment (par mailing, démarchage téléphonique ou porte à porte) afin de décrocher des mandats de vente. Cela représente la plus grande partie de son temps de travail.

Une fois le mandat en poche, le ou la négociatrice en immobilier réalise des visites de terrain pour estimer la valeur du bien et se procure les diagnostics et documents juridiques nécessaires à la constitution de l'offre. Puis il met en place la stratégie de vente avec les propriétaires et rédige les annonces de vente ou de location, qu’il agrémente de photos, voire de vidéos 3D, parfois réalisées par ses soins. Il assure un rôle essentiel de conseil auprès de ses clients, en fonction de leur recherche, de leurs besoins ou de leur capacité financière, et les accompagne dans toutes les étapes de la vente ou de la location.

Une fois la transaction conclue, le courtier en immobilier prépare et rédige les actes juridiques (compromis de vente, contrat de bail), en y adjoignant un dossier complet : diagnostics, règlements de copropriété, permis de travaux, etc. Il assure ainsi le suivi du dossier jusqu’à sa conclusion. Dans le cas où la vente prendrait du retard, lui incombe aussi d'analyser les raisons des blocages et de proposer de nouvelles actions aux propriétaires vendeurs, mais aussi de jouer les conciliateurs en cas de blocage du processus de vente.

Découvrez le métier de négociateur immobilier, ses évolutions professionnelles et les formations Studi.

Portrait type du négociateur immobilier

Il trouve du travail assez facilement avec un bac minimum.

Il a un caractère social, créatif, organisé et entreprenant.

Il travaille dans le secteur privé, en intérieur ou en extérieur, à domicile, dans un bureau et en déplacements, en zone urbaine ou rurale, avec des horaires en journée, en soirée et les week-ends.

Salarié, chef d’entreprise ou indépendant ou intérimaire, il gagne entre 1 700 et 4 300 € bruts par mois.

Qui recrute des négociateurs immobiliers ?

  • Cabinets et agences immobilières

    Le négociateur immobilier est salarié ou mandaté par un cabinet d’études notariales ou une agence immobilière pour procéder au démarchage de nouveaux biens et de nouveaux clients. Il agit généralement dans un champ territorial déterminé, et peut aussi être affecté à une certaine catégorie de clientèle (particuliers, entreprises…) et de biens (immeubles, maisons, terrains, commerces…).

  • Entreprises de transactions immobilières

    Le négociateur immobilier peut aussi exercer directement pour le compte d’entreprises de transactions immobilières privées ou de sociétés mixtes d’aménagement ou d’organismes HLM. Son cadre d’intervention se calera alors sur le type de biens ou de clientèle du portefeuille habituel de son employeur, à l’achat comme à la location.

Quelles sont les conditions de travail du négociateur immobilier ?

  • Environnement de travail du négociateur immobilier

    Le négociateur ou la négociatrice en immobilier oscille entre deux pôles.

    Les tâches administratives (relances des prospects, préparation des annonces et des documents juridiques) s'exercent au bureau, voire au domicile. Il est en contact avec ses collègues de l’agence ou de l’entreprise immobilière, ainsi qu’avec de nombreux partenaires : notaires, techniciens, diagnosticiens, services du cadastre, etc.

    Mais c’est sur le terrain qu’il passe l’essentiel de son temps, pour le démarchage de biens, les rencontres avec propriétaires et clients, la gestion des questions techniques… Les déplacements sont fréquents et le rythme soutenu.

  • Cadre hiérarchique

    En agence ou cabinet, le négociateur immobilier est rattaché hiérarchiquement au responsable commercial ou au directeur de la structure. En entreprise, il dépend du responsable du service transactions.

  • Horaires et saisonnalité

    Le négociateur immobilier travaille en journée et en week-ends, moment privilégié pour les visites de biens des particuliers. Et parfois en soirée, pour boucler visites ou dossiers.

Salaire du négociateur immobilier

Le salaire d'un négociateur immobilier dépend de la taille de l’agence ou de l’organisation dans laquelle il travaille et de son expérience. On observe aussi des salaires plus élevés en Île-de-France qu'en région.

  • 1700

    bruts mensuels
    en début de carrière

  • 4300

    bruts mensuels
    avec de l'expérience

Quel est le profil du négociateur immobilier ?

Qualités majeures

Afin de mener à bien ses missions, le négociateur immobilier doit posséder toute une palette de compétences techniques. En partie voire totalement rémunéré à la transaction, il doit être un bon commercial, rompu aux techniques de mise en valeur d’un bien et de négociation. Il doit connaître sur le bout des doigts l’économie de l’immobilier, et en particulier les caractéristiques de son secteur géographique. Afin de constituer au mieux les dossiers, notamment pour la vente d’un bien, mieux vaut être calé en droit de l’immobilier, mais aussi bancaire et fiscal. Il doit également être au fait des problématiques techniques (chauffage, plomberie, toiture, isolation…), pour estimer correctement les biens et conseiller au mieux ses clients.

Côté qualités humaines, qui dit bon vendeur dit qualités relationnelles : le négociateur en immobilier doit être doté d’une excellente présentation, inspirer sympathie et confiance. Il est également doté de bonnes qualités d’analyse, pour évaluer la situation de ses clients et prospects. Pour établir les documents techniques sans rien oublier, il doit être organisé, rigoureux et savoir rédiger en français correct. Pour ne pas rater une affaire et se tenir informé des évolutions du marché, il doit être curieux, incisif et réactif. Enfin, pour faire face à un quotidien souvent trépidant, chargé en déplacements et aux horaires extensibles, il doit être disponible, mobile et résistant physiquement.

Expérience

Le métier de négociateur immobilier est ouvert de préférence après quelques années d’expérience dans le secteur, notamment comme assistant d’un agent immobilier détenteur d'une carte professionnelle, le temps d’apprendre les compétences et réflexes commerciaux, juridiques et techniques nécessaires.

  • 5 /5

    Relationnel

  • 2 /5

    Indépendance

  • 3 /5

    Réflexion

  • 5 /5

    Technique

  • 5 /5

    Action

Quelle formation pour devenir négociateur immobilier ?

Pour devenir négociateur immobilier, il est recommandé de suivre une formation de niveau bac + 2 minimum, le BTS Professions immobilières étant le plus adapté. Les formations en commerce sont également appréciées par les recruteurs.

D’autres formations sont possibles, à condition d’avoir une spécialisation en commerce ou en immobilier.

Votre parcours de formation chez Studi

Agent Sportif
ESG Immobilier 2022
Eligible CPF
BTS Professions Immobilières
Bac+2
100% en ligne
Diplôme d'Etat
graduate négociateur immobilier
ESG Immobilier 2022
Eligible CPF
Graduate Négociateur immobilier
Bac+2
100% en ligne
Titre Professionnel

Évolution professionnelle

Avec plusieurs années d’expérience, le négociateur immobilier peut devenir agent immobilier, voire ouvrir sa propre agence immobilière et devenir conseiller immobilier ou encore directeur d’agence, à condition, toutefois, d’obtenir un diplôme de niveau bac + 2 en immobilier ou de niveau bac + 3 sanctionnant des études juridiques, économiques ou commerciales, le sésame ouvrant droit à l’attribution de la carte professionnelle.