Le métier de Gestionnaire locatif

Bachelor Business Developer Data et IA Onglets principaux

Le gestionnaire au quotidien d’un parc immobilier

Le gestionnaire locatif, également appelé responsable locatif, gestionnaire ou gérant immobilier ou d’immeubles locatifs ou encore administrateur de biens, est un professionnel mandaté par un propriétaire immobilier pour gérer la location de son patrimoine : immeubles, appartements, maisons, parkings, bureaux...

Les missions du gestionnaire locatif sont diverses. Il lui incombe de trouver de nouveaux locataires, de proposer les dossiers des candidats aux propriétaires, de fixer les conditions de location, d’établir les contrats de bail et les mandats et d’encaisser les loyers. Par la suite, le gérant locatif traite de tous les aspects, hors comptabilité, liés à la location du bien immobilier. Il a aussi pour rôle de prendre en charge les réclamations, de dresser les états des lieux d’entrée et de sortie, de régulariser les charges et d’assurer le recouvrement des loyers (ce qui implique la relance des mauvais payeurs, voire le lancement de poursuites envers ces derniers).

Le gérant immobilier doit aussi veiller au respect des règles de la copropriété par les locataires, et contribuer à développer le parc locatif, en planifiant et suivant les éventuels travaux de maintenance ou de rénovation et en déclarant les sinistres auprès des assureurs. Une fois les locataires partis, il s’occupe de la remise en location du bien. En fin d’année, il fournit, avec l’aide du comptable gestion locative, les informations requises pour la déclaration des revenus fonciers. En parallèle, il conseille le propriétaire sur ses obligations vis à vis des locataires, notamment en matière de sécurité et de salubrité du bien immobilier.

Découvrez le métier de gestionnaire locatif, ses évolutions professionnelles et les formations Studi au métier.

Portrait type du gestionnaire locatif

Il trouve du travail assez facilement avec un bac + 2 minimum.

Il a un caractère social, organisé, réaliste et entreprenant.

Il travaille dans le secteur privé ou public, en intérieur, dans un bureau, en zone urbaine, avec des horaires en journée et parfois en soirée.

Salarié, chef d’entreprise ou indépendant, il gagne entre 2 000 et 3 700 € bruts par mois.

Qui recrute des gestionnaires locatifs ?

  • Les cabinets ou agences immobilières

    La plupart des gestionnaires locatifs sont employés par des cabinets spécialisés dans la gestion et l’administration immobilière ou par des agences immobilières traitant de la gestion de biens. Ce professionnel assure aux propriétaires un service clés en main, à distance ou sur place. Selon les cas, il se cantonne à la gestion d’un certain type de patrimoine (bureaux, logements privés, parkings…) ou de clients (sociétés d’assurances, groupes internationaux, particuliers…) ou est généraliste.

  • Les promoteurs privés ou publics

    Le gestionnaire de biens peut aussi être employé par un promoteur : bailleurs sociaux et offices HLM ou entreprises au patrimoine immobilier conséquent, comme des sociétés bancaires ou d’assurance. Dans ce cas, l’activité de ce professionnel ne sort pas du cadre du type de biens et de gestion en question.

  • En free-lance

    Une fois nanti d’un carnet d’adresses et d’une expérience suffisante, le ou la gestionnaire locatif peut s’installer à son compte, à condition d’être titulaire de la carte professionnelle « Gestion immobilière ». Il pourra alors, en fonction de ses choix et de son expérience, s’orienter vers une activité généraliste ou plus spécialisée (sur des locaux commerciaux, par exemple).

Quelles sont les conditions de travail du gestionnaire locatif ?

  • Environnement de travail du gestionnaire locatif

    La fonction de gestionnaire locatif est un métier de contact. Il ou elle partage son temps entre son bureau, pour des tâches administratives, et les déplacements sur le terrain. Objectif : rencontrer locataires, propriétaires, personnels ou prestataires ou effectuer des réunions de travail avec divers partenaires : notaires, avocats, comptables, syndics…

  • Cadre hiérarchique

    Lorsqu’il est salarié, le gestionnaire locatif peut, selon les cas, être rattaché au directeur du cabinet ou de l’agence, ou encore au responsable du service immobilier du promoteur qui l’emploie.

  • Horaires et saisonnalité

    L’administrateur de biens travaille en journée, avec des dépassements possibles en soirée, pour des réunions avec propriétaires ou prestataires ou pour gérer une urgence technique.

Salaire du gestionnaire locatif

Le salaire d’un gestionnaire locatif dépend de la taille de l’entreprise qui l’emploie ou du volume de son portefeuilles de client en indépendant ainsi que de son expérience. On relève aussi des salaires plus élevés en Ile-de-France qu'en région.

  • 2000

    bruts mensuels
    en début de carrière

  • 3700

    bruts mensuels
    avec de l'expérience

Quel est le profil du gestionnaire locatif ?

Qualités majeures

Un bon gestionnaire locatif est d’abord un technicien de l’immobilier. Il doit avoir de bonnes connaissances en droit (immobilier, urbanisme, fiscal…) et connaître sur le bout des doigts les réglementations du secteur. Pour établir des contrats de location et diverses factures, il ou elle est à l’aise avec les chiffres et la comptabilité. Pour être en mesure de guider les prestataires de maintenance et de travaux, il doit aussi maîtriser les bases des techniques du bâtiment et avoir de bonnes compétences en management d’équipes.

Côté savoir-être, pour planifier rendez-vous et interventions techniques, il doit être organisé et rigoureux. Répondre aux sollicitations des clients et les conseiller efficacement n’est pas possible sans un bon relationnel, de la disponibilité et du dynamisme. Pour régler les conflits entre les locataires et propriétaires, pédagogie, patience, diplomatie et qualités de négociateur s’imposent. Enfin, entre bureau et terrain, les journées de ce professionnel sont souvent longues : une bonne résistance physique et psychologique est nécessaire.

Expérience

Les jeunes diplômés en immobilier peuvent débuter assez rapidement dans le métier, après avoir travaillé en stage, alternance ou premier emploi, comme assistant d’un administrateur de biens.

  • 4 /5

    Relationnel

  • 3 /5

    Indépendance

  • 4 /5

    Réflexion

  • 5 /5

    Technique

  • 4 /5

    Action

Quelle formation pour le gestionnaire locatif ?

Pour accéder au métier de gestionnaire locatif, il faut justifier d’un diplôme niveau bac + 2 dans le domaine immobilier. Toutefois, avec un bac + 3 le candidat accédera plus rapidement à de nouvelles responsabilités.

Votre parcours de formation chez Studi

bachelor immobilier
logo ESG Immobilier
Eligible CPF
Bachelor Immobilier
Bac+3
100% en ligne
Titre RNCP
bts professions immobilières
logo ESG Immobilier
Eligible CPF
BTS Professions Immobilières
Bac+2
100% en ligne
Diplôme d'Etat
gestionnaire locatif
logo ESG Immobilier
Gestionnaire locatif
100% en ligne
Formation qualifiante
gestionnaire de copropriété
logo ESG Immobilier
Gestionnaire de copropriété
100% en ligne
Formation qualifiante

Évolution professionnelle

Avec l’expérience, le gestionnaire locatif pourra se voir confier un portefeuille de clients de plus en plus important, ainsi que des dossiers d’envergure, par exemple un parc de logements anciens nécessitant une gestion de travaux. Il pourra aussi prendre la tête d’une équipe de gérants, ou créer sa propre société.