Le métier de Illustrateur

Bachelor Directeur Artistique

Un artiste polyvalent

L'illustrateur réalise des illustrations qui peuvent se destiner à l'édition, à la presse, à la communication ou encore à la publicité.

L'illustrateur est avant tout un dessinateur qui apprécie de travailler directement sur une feuille de papier pour mettre au jour ses idées. À la différence du dessinateur, l'illustrateur doit aussi être en mesure de numériser ses créations afin qu'elles soient utilisables pour être intégrées dans la maquette d'un magazine, insérée sur le fichier d'une affiche ou encore diffusées par le web. À noter que certains illustrateurs travaillent directement sur logiciel (Illustrator notamment) grâce à une tablette graphique qui leur permet de dessiner directement en numérique.

Contrairement au graphiste qui travaille le plus souvent ses visuels en matriciel (basé sur la pixellisation), l'illustrateur travaille toujours en vectoriel afin que son travail puisse être utilisé en grand format sans perte de qualité.

Découvrez le métier d'illustrateur, ses évolutions professionnelles et les formations Studi.

Portrait type de l'illustrateur

Il trouve du travail sans diplôme particulier.

Il a un caractère créatif, réaliste et intellectuel.

Il travaille dans le privé, à domicile ou dans un bureau en intérieur, en milieu rural ou urbain. Le travail s’effectue en journée et en soirée.

Salarié, intérimaire ou indépendant, il gagne entre 1 600 et 3 000 € bruts mensuels selon son expérience, sa zone géographique et son domaine d'activité.

Qui recrute des illustrateurs ?

  • Maisons d'édition

    Les maisons d'édition qui publient des magazines, notamment des collections jeunesse, ont en permanence besoin des services d'illustrateurs talentueux qui puissent mettre en image les scénarios des auteurs. Ainsi, même si la maison d'édition fait souvent appel à un illustrateur pour enfant, elle ne le salariera que rarement.

  • Agences de communication

    Les agences de communication ont régulièrement besoin d'illustrateurs afin d'apporter des éléments originaux à leurs créations graphiques. Là encore l'illustrateur est généralement appelé en tant que prestataire de service car le style d'un professionnel ne peut pas correspondre à toutes les demandes.

  • Indépendant

    L'illustrateur travaille donc le plus souvent en tant qu'indépendant et répond aux demandes ponctuelles de ses clients. Il peut aussi s'associer avec un auteur afin de mener à bien des projets complets qui puissent ensuite être proposés aux maisons d'édition.

Quelles sont les conditions de travail de l'illustrateur ?

  • Environnement de travail de l'infographiste

    L'illustrateur travaille depuis son bureau ou son atelier, le plus souvent en indépendant. Il aime manier ses crayons et ses pinceaux, mais connaît également sur le bout des doigts les logiciels de CAO et DAO.

    Lorsqu'il est employé, chez un éditeur par exemple, l’illustrateur peut négocier des plages de télétravail qui lui permettent de réaliser ses illustrations au calme.

  • Cadre hiérarchique

    L'illustrateur rend compte de son travail au rédacteur en chef, à l'éditeur, chef de projet ou au client direct.

  • Horaires et saisonnalité

    Au quotidien, l'illustrateur travaille pendant les heures de bureau. Cependant, certains projets peuvent être plus exigeants et créer un pic d'activité sur des périodes bien précises, notamment lors du bouclage d’un magazine.

Salaire de l'illustrateur

L'illustrateur démarre souvent sa carrière avec une rémunération assez faible, mais celle-ci devient plus intéressante dès lors que le style de ses illustrations a conquis un certain public et que sa réputation grandit.

Le statut indépendant est souvent plus rémunérateur, mais il implique de devoir aussi remplir d'autres tâches de gestion : recherche de clients, facturation, acquittement des charges sociales…

  • 1600

    bruts mensuels
    en début de carrière

  • 3000

    bruts mensuels
    avec de l'expérience

Quel est le profil de l'illustrateur ?

Qualités majeures

Imagination, créativité et curiosité sont des qualités indispensables pour devenir illustrateur.

L'illustrateur assure une veille constante des tendances graphiques, grâce à ses lectures, ses activités culturelles et le regard qu'il porte sur tout ce qui l'entoure et qui nourrit sa créativité.

Cet artiste sait aussi être réaliste. S'il crée des illustrations pour des projets personnels, il peut alors laisser libre cours à sa fantaisie. Mais lorsqu'il répond à des commandes, il doit pouvoir illustrer en respectant le brief du client. Il doit cependant être force de proposition, afin de proposer plusieurs pistes en début de projet.

Il maîtrise aussi bien ses outils de peinture que les logiciels de création graphique, notamment Illustrator et PhotoShop. Il doit savoir travailler de manière autonome, tout en ayant des compétences relationnelles qui lui permettent de partager et de défendre ses idées avec ses clients, et d'accepter la critique sur son travail.

Expérience

Au fil des années et des réalisations, l'illustrateur gagne une certaine renommée et peut se constituer un book conséquent.

Attention toutefois à l'enfermement dans un univers spécifique et aux effets de mode qui régissent les tendances de la communication et de l'édition. L'illustrateur a tout intérêt à se renouveler continuellement.

  • 3 /5

    Relationnel

  • 5 /5

    Indépendance

  • 4 /5

    Réflexion

  • 5 /5

    Technique

  • 3 /5

    Action

Quelle formation pour devenir illustrateur ?

Le métier d'illustrateur ou d’illustratrice est accessible sans diplôme, mais une formation au dessin est toujours bénéfique même pour les autodidactes. Pour devenir illustrateur, la maîtrise des logiciels de création vectorielle implique aussi un savoir-faire technique qui est difficilement atteignable sans un minimum d'apprentissage.

Votre parcours de formation chez Studi

Bachelor Design Graphique et Digital
Logo LISAA landscape
Eligible CPF
Bachelor Design Graphique et Digital
Bac+3
100% en ligne
Titre RNCP
pre graduate design graphique
logo Digital Campus
Eligible CPF
Pré-graduate Design graphique
Bac
100% en ligne
Titre Professionnel

Évolution professionnelle

L'illustrateur peut évoluer en termes de style et proposer de nouveaux formats à ses clients. Son expérience lui permet aussi de mieux appréhender les demandes qui lui sont faites, et d'acquérir les connaissances indispensables aux contraintes de la chaîne graphique, qu'il s'agisse d'impressions papier ou de publications web. Sa réputation lui fait également gagner en confiance et en liberté auprès de ses clients.

Avec plusieurs années d'expérience, il peut également devenir directeur artistique ou enseigner sa discipline.

Spécialisations du métier d'illustrateur

  • Illustrateur jeunesse

    L'illustrateur jeunesse crée les vignettes d'une bande dessinée ou d'un roman d'après un scénario proposé par un auteur jeunesse. Il n'est pas rare qu'un auteur et un illustrateur dont les styles sont en accord travaillent très régulièrement ensemble.

    L'illustrateur jeunesse peut aussi être amené à réaliser les couvertures des magazines pour lesquels il travaille.

    Ses missions :

    • Illustrer le scénario d'un auteur.
    • Réaliser la colorisation des vignettes.
    • Réaliser la couverture d’un livre ou d’un magazine.
    • Illustrer les news et jeux concours.
  • Illustrateur de presse

    L'illustrateur de presse crée l'illustration d'un article de presse ou d'un éditorial. Il peut être caricaturiste et jouit alors d'une exclusivité auprès d'un journal pour lequel il travaille à chaque numéro. Mais il peut aussi simplement mettre en image des ouvertures d'articles, et là aussi se lancer dans une collaboration longue pour un magazine qui souhaite conserver son identité propre au fil des numéros.

    Ses missions :

    • Créer des illustrations sur différentes thématiques.
    • Collaborer plus ou moins régulièrement avec certains auteurs.
    • Fournir des illustrations par périodicité régulière.
  • Illustrateur technique

    L'illustrateur technique laisse de côté son style et ses envies créatives pour se concentrer sur la demande du client. Il peut être amené à créer des illustrations pour mettre en formes les étapes d'un tutoriel, réaliser les images d'un mode d'emploi, dessiner l'éclaté d'une pièce de mécanique et tant d'autres visuels qui nous entourent au quotidien et qui ne rentrent pas dans le champ artistique et culturel.

    Ses missions :

    • Comprendre le sens de la publication technique.
    • Réaliser des visuels techniques : représentation, étape par étape...
    • Faire valider la pertinence des illustrations par les auteurs.