Le métier de Coordonnateur de services à la personne

ITM Paris

L’ordonnateur des interventions à domicile sous toutes leurs facettes

Le coordonnateur de services à la personne, également appelé coordonnateur de services d'aide à domicile, est un personnel pivot de ce secteur d’activité. Sa mission ? Organiser les services pour permettre la mise en place d'un parcours coordonné de la personne en perte d'autonomie, qu’elle soit âgée, malade ou handicapée.

Il ou elle coordonne les différents établissements ou services : aide à domicile, portage de repas, soins infirmiers à domicile, hébergement temporaire… Il met en place l’organisation et la gestion du travail au sein de la structure concernée : élaboration et gestion des plannings, des budgets etc. Sa fonction consiste aussi à recruter des intervenants à domicile et à proposer des actions de formation à leur intention. Le ou la coordonnateur ou coordonnatrice de services d'aide à domicile encadre les intervenants au logement de la personne (aides ménagères, aides-soignantes, infirmières…) et le cas échéant, leurs supérieurs, à commencer par les responsables de secteur.

Ce professionnel contribue également au développement des partenariats locaux avec les autres services d’aide à domicile, les maisons de retraite, les médecins généralistes, les infirmières libérales, les réseaux gérontologiques, les prestataires médico-techniques… Il peut, enfin, participer à l'évaluation des besoins des bénéficiaires préalablement à la mise en place du service, ainsi qu’à celle de leur satisfaction.

Découvrez le métier de coordonnateur d'activités sociales et d'aide à la personne, ses évolutions professionnelles et les formations Studi au métier.

Portrait type du coordonnateur d’aide à la personne

Il trouve du travail facilement avec un bac + 2 minimum.

Il a un caractère social, réaliste, organisé et entreprenant.

Il travaille dans le secteur public ou privé, dans un bureau principalement, en zone urbaine ou rurale, avec des horaires en journée et parfois en soirée.

Salarié, il gagne entre 1 900 et 2 300 € bruts par mois.

Qui recrute des coordonnateurs d'aide à la personne ?

  • Les associations

    Le secteur privé non lucratif est le principal employeur de services d’aides à domicile. Des associations de toutes tailles recrutent massivement des coordonnateurs d’activités sociales et d’aide à la personne. Dans les structures importantes, ce professionnel sera affecté à un champ d’intervention géographique, voire fonctionnel, clairement déterminé.

  • Les entreprises

    Face aux besoins sans cesse croissants du secteur, les entreprises privées sont de plus en plus présentes sur les services d’aide à domicile. Comme dans l’associatif, le contenu et l’étendue de ses interventions seront fonction du volume du service.

  • Le secteur public

    Le coordonnateur ou la coordonnatrice d’aide à la personne peut être salarié d’une structure publique d’aide à la personne, comme les centres locaux d’information et de coordination (CLIC), les maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) ou les centres communaux ou intercommunaux d’action sociale (CCAS/CIAS).

    Dans ce cadre, le coordonnateur a généralement un champ d’action plus délimité, au moins en matière de public : personnes âgées dépendantes, porteuses de handicap, à difficultés sociales, etc.

Quelles sont les conditions de travail du coordonnateur d'aide à la personne ?

  • Environnement de travail du coordonnateur d'aide à la personne

    Le coordonnateur d’activités sociales et d’aide à la personne entretient une relation pluripartite avec différents acteurs : les usagers du service, les intervenants à domicile et l’ensemble du réseau de professionnels sanitaires et médico-sociaux intervenant sur son périmètre d’intervention.

    Le métier implique à la fois des activités d’ordre administratif dans un bureau (élaboration des plannings d’intervention, par exemple) et de nombreux déplacements sur le terrain.

  • Cadre hiérarchique

    Selon l’importance de sa structure, le coordonnateur d’aide à la personne travaille sous l’autorité d’un responsable ou cadre de secteur ou directement sous celle du directeur, régional ou général, de son service.

  • Horaires et saisonnalité

    Exerçant un métier basé sur l’humain et dans un secteur en forte tension sur le plan des ressources humaines, le coordonnateur d’aide à la personne peut parfois être amené à des dépassements d’horaires sur les soirées, voire sur les week-ends et jours fériés.

Salaire du coordonnateur d'aide à la personne

Le salaire d’un coordonnateur d'aide à la personne est fonction de la taille de l’entreprise qui l’emploie, ainsi que de son expérience. On relève aussi des salaires plus élevés en Ile-de-France qu'en région.

  • 1900

    bruts mensuels
    en début de carrière

  • 2300

    bruts mensuels
    avec de l'expérience

Quel est le profil du coordonnateur d'aide à la personne ?

Qualités majeures

Le coordonnateur d’aide à la personne doit être fin connaisseur du secteur du handicap et de la dépendance (pathologies, acteurs, institutions). Il doit aussi être familier du domaine juridique et la réglementation dans le domaine des services à la personne afin d’être en mesure d’évaluer les besoins de personnes âgées, handicapées ou dépendantes et de les orienter au mieux dans leur prise en charge.

Organisation, rigueur ainsi que sens du travail en équipe s’imposent pour être en mesure de coordonner des projets entre établissements ou services. Des qualités de communication, d’écoute et de leadership seront utiles pour encadrer et gérer le personnel, mais aussi pour développer des partenariats.

Qualités humaines, discrétion et respect de la déontologie du métier sont des musts.

Il faut par ailleurs avoir des notions de management, notamment pour évaluer les compétences des intervenants et proposer des actions de formation. Une aisance avec les chiffres est préférable en vue d’élaborer des budgets.

Ce professionnel doit également faire preuve de réactivité et d’adaptation, notamment dans les situations de risque ou d’urgence. Évoluant dans un univers professionnel très tendu en matière de gestion des ressources humaines (pénurie fréquente de personnels), il doit être résistant au stress et très réactif. Enfin, le permis B s’impose pour effectuer les fréquents déplacements impératifs sur le terrain.

Expérience

Le poste est accessible aux titulaires d’un diplôme du médico-social de niveau bac + 2 ou bac + 3 comme assistant de service social, éducateur ou technicien de l’intervention sociale et familiale, de préférence avec une dizaine d’années d’expérience. Il peut aussi revenir à un responsable de secteur.

  • 5 /5

    Relationnel

  • 3 /5

    Indépendance

  • 3 /5

    Réflexion

  • 3 /5

    Technique

  • 5 /5

    Action

Quelle formation pour devenir coordonnateur d'aide à la personne ?

Pour accéder à la fonction, il est conseillé en effet d’asseoir son savoir-faire et son savoir-être sur une solide formation, de préférence de niveau bac + 2.

Votre parcours de formation chez Studi

343481092_studi
Ecolemshorizontal couleur
Eligible CPF

Évolution professionnelle

Après plusieurs années d’expérience, ce professionnel pourra accéder au grade de responsable de filière, voire de directeur d’établissement ou service.