L'expert des cheveux

Le coiffeur s’occupe des soins esthétiques et hygiéniques de la chevelure. C'est une profession à mi chemin entre l'esthétique et le service à la personne.

Le ou la coiffeuse accueille et conseille sa clientèle dans le choix de sa coiffure et de sa coupe en tenant compte des goûts, de la morphologie de chacun et de la tendance. Il se charge des soins courants comme le shampoing, la coupe et le brushing. Il réalise l'application de coloration temporaire ou permanente et l'oriente vers les produits à ses cheveux : accessoires, soins capillaires, cosmétiques, etc.

Le coiffeur peut travailler comme salarié dans un salon, ou être à son compte comme artisan ; il s’occupe alors également des commandes de produits, de la gestion du personnel et de la comptabilité.

Pour devenir coiffeur, il faut être doté d’un excellent relationnel et d’une grande patience, étant en contact permanent avec une clientèle parfois exigeante.

Découvrez le métier de coiffeur, ses évolutions professionnelles et les formations Studi.

Portrait type du coiffeur

Il trouve du travail facilement avec un CAP.

Il a un caractère social, à l’écoute et créatif.

Il travaille dans le secteur privé, en zone rurale ou urbaine, et avec des horaires en journée ou en soirée.

Salarié ou chef d’entreprise, il gagne entre 1 400 € et 2 000 € bruts par mois selon son diplôme, son statut, son expérience et sa situation géographique.

Qui recrute des coiffeurs et coiffeuses ?

  • Salon de coiffure indépendant

    L'activité d'un salon de coiffure indépendant a toutes les chances d’être rentable quelle que soit la démographie de la zone dans laquelle il est implanté, c'est pourquoi on trouve des salons indépendants sur tout le territoire, urbain ou rural. Ceci n’est pas toujours le cas pour la franchise.

  • Salon de coiffure franchisé

    Les salons de coiffure sous enseigne (Dessange, Coiff&Co, Tchip...) regroupent 10 % des salons de coiffure et réalisent 1/3 du chiffre d'affaires du secteur.

    En moyenne, ils emploient de 4 à 6 salariés.
    Les franchisés forment plus leurs employés, y compris en coupe, technique, accueil, etc. que les indépendants.

    Toutefois, peu de franchises trouvent leurs aises dans des espaces réduits. Les coiffeurs franchisés s'implantent davantage en zone urbaine.

  • Coiffeur à domicile indépendant

    Pour exercer à domicile, le CAP coiffure peut suffire sous réserve de ne pas utiliser des produits contenant plus de 8 % d'acide thioglycolique.

    Généralement, lorsqu’ils sont indépendants, les coiffeurs travaillent au domicile des particuliers, en maison de retraite ou dans les hôpitaux. Ils représentent plus de 20 % du secteur global.

Une question
sur un métier, une formation ?

Je souhaite être rappelé

Quelles sont les conditions de travail du coiffeur ?

  • Environnement de travail du coiffeur

    Le coiffeur peut travailler en salon de coiffure, en institut de beauté, dans les hôpitaux, chez les particuliers, etc. Il est au contact d'une clientèle très variée tout au long de la journée.

    Il travaille le plus souvent debout, les bras tendus, et manipule de nombreux produits de coiffure plus ou moins agressifs et allergisants. Le métier de coiffeuse est physiquement difficile, et les pauses se font en fonction de l’affluence des clients.

  • Cadre hiérarchique

    L'apprenti coiffeur apprend à travailler sous la houlette de collègues experts et approfondit ses compétences théoriques et pratiques. Dès l’obtention du diplôme de coiffure, le coiffeur peut intégrer l'équipe d'un salon et débuter comme aide coiffeur, sous l’autorité du gérant du salon.

  • Horaires et saisonnalité

    Les heures de travail varient, et dans les grands salons les heures d'ouverture sont souvent prolongées. II faut être endurant et résistant à la fatigue pour pouvoir assurer des coupes parfaites, même à la fin d'une longue journée de travail !

    Travailler à son compte peut permettre de gagner plus, mais il ne faut pas compter ses heures.

Salaire du coiffeur

Le salaire du coiffeur dépend de son diplôme, de son expérience, de son statut et de la taille du salon dans lequel il travaille. On observe également des rémunérations plus importantes en région parisienne que sur le reste du territoire.

Un intéressement au chiffre d'affaires est parfois mis en place dans certains salons. Précisons aussi que les pourboires sont d'usage dans la profession.

  • 1400.00

    bruts mensuels
    en début de carrière

  • 2000.00

    bruts mensuels et +
    avec de l'expérience

Quel est le profil du coiffeur ?

Qualités majeures

Habileté manuelle, rigueur, créativité et patience sont des qualités essentielles pour devenir coiffeur.

Le coiffeur ou la coiffeuse doit avoir une bonne forme physique, être dynamique, avoir le sens du contact, et être aimable et disponible pour répondre aux attentes et envies des clients, voire les anticiper.

La coiffeuse doit maîtriser toutes les techniques liées à la coiffure, et avoir une excellente connaissance de la nature des cheveux afin de mettre en valeur les différentes morphologies de visages. Par ailleurs, elle doit être capable de conseiller les clients sur l’entretien des cheveux et l’utilisation des produits.

Elle doit connaître parfaitement les principes chromatiques et la composition chimique de produits tels que les colorations, shampooings nuanceurs et colorants, etc.

Enfin, pour exercer le métier de coiffeur, il faut être endurant et résistant à la fatigue physique.

Expérience

L’apprentissage est une étape quasi obligatoire pour travailler en salon de coiffure. À l'issue de sa formation, le professionnel commence sa carrière comme assistant coiffeur ou shampouineur.

Après quelques mois d'expérience, il prend en charge ses propres clients au sein du salon. Il peut ensuite choisir de se spécialiser en devenant coloriste-permanentiste ou styliste-visagiste, barbier ou perruquier-posticheur (pour travailler au cinéma ou au théâtre).

Après quelques années d'expérience, les coiffeurs peuvent coordonner une équipe ou diriger un salon.

  • 5.00 /5

    Relationnel

  • 3.00 /5

    Indépendance

  • 3.00 /5

    Réflexion

  • 4.00 /5

    Technique

  • 5.00 /5

    Action

Quelle formation pour devenir coiffeur ?

Les formations pour exercer le métier de coiffeur sont multiples. Les coiffeurs peuvent posséder un diplôme niveau CAP ou brevet, un bac pro, ou encore un bac + 2.

Pour devenir gérant de salon ou monter sa propre affaire, le brevet professionnel coiffure est requis.

Votre parcours de formation chez Studi

brevet pro coiffure
logo Ecolems
Eligible CPF
Brevet Pro Coiffure
Bac
A partir de 24 mois
100% en ligne
cap coiffure
logo Ecolems
Eligible CPF
CAP Coiffure
CAP
à partir de 12 mois
100% en ligne

Evolution professionnelle

Le coiffeur expérimenté peut se spécialiser dans les métiers de coiffeur visagiste ou coiffeur styliste, de Hair Designer (coiffeur spécialisé dans les graphismes sur les cheveux courts). L'expérience lui permet également de s'orienter vers le milieu artistique comme perruquier-posticheur.

Enfin, il peut décider de se mettre à son compte et devenir gérant de salon de coiffure. La profession de coiffeur est réglementée et il est nécessaire d'avoir un brevet professionnel ou le brevet de maîtrise de coiffure pour ouvrir un salon. En plus de ses compétences en techniques de coiffure et de coiffage, le coiffeur gérant de salon doit savoir gérer les stocks de matières premières, passer les commandes aux fournisseurs, assurer la gestion comptable et administrative du commerce, recruter et manager ses collaborateurs et apprentis.

Spécialisations du métier de coiffeur

  • Coiffeur styliste-visagiste

    Le coiffeur styliste-visagiste est spécialisé dans la mode et se consacre davantage à l’aspect esthétique de la chevelure de ses clients. Il se concentre sur leur physique et les conseille sur le style à adopter, en s’adaptant à leur personnalité et en réalisant une coupe tendance qui colle avec leur caractère.

  • Coiffeur coloriste

    Le coloriste est un professionnel de la coiffure qui se spécialise dans la coloration de la chevelure. Il possède une grande expertise afin de mettre en forme la chevelure et de la colorer de manière très technique, et toujours avec une touche artistique. La formation CAP Coiffure prépare un peu à cette spécialisation mais il peut être intéressant de suivre une formation complémentaire pour devenir coloriste.

  • Coiffeur barbier

    Les spécialisations d’un coiffeur barbier sont les coupes homme, mais surtout la taille de la barbe. Pour tailler la barbe de ses clients, il se sert d’un matériel spécifique tel que le rasoir de barbier (lame dépliable), et le blaireau (brosse servant à appliquer le savon).
    La particularité du barbier est sa maîtrise technique de ces outils.

  • Coiffeur perruquier posticheur

    Le coiffeur perruquier posticheur conçoit, fabrique, entretient et pose des perruques ou des postiches. Il travaille souvent dans la mode et dans le cinéma, mais il peut intervenir également pour des particuliers (malades, collectionneurs, etc.). Il gère les relations avec les clients, l'achat du matériel et des équipements.

  • Hair Designer

    Le Hair Designer est un professionnel des métiers de la coiffure spécialisé dans l’art capillaire. Il réalise des motifs et de véritables œuvres d’art avec la chevelure de ses clients. Le Hair Design s’appelle également capillisculpture. Le coiffeur rase le cuir chevelu de ses clients et effectue des motifs et inscrit des messages ou des symboles particuliers, selon les souhaits de ses clients.