Le métier de Secrétaire médicale

319396798_studi

Le lien entre équipes de soin et patients

Le ou la secrétaire médicale ou médico-sociale, également appelé assistant ou assistante médicale, assure le secrétariat d’un ou plusieurs professionnels de santé au sein d’un cabinet médical ou dans un service hospitalier. Collaborateur pivot de la structure car premier interlocuteur des patients, il assure des responsabilités administratives à la fois diverses et essentielles. Le poste est occupé par une grande majorité de femmes.

Le ou la secrétaire médicale est chargée de la prise de rendez-vous, de l’accueil physique et téléphonique des patients et de la gestion administrative du cabinet. Elle rédige les comptes-rendus des consultations, des examens médicaux et des interventions chirurgicales. Elle crée, tient à jour et archive (sur papier et informatique) les dossiers médicaux des patients. Elle rédige et réceptionne le courrier. Comme les médecins, elle est tenue au secret professionnel.

La secrétaire médicale organise également les plannings des médecins de la structure, des salles d’examens médicaux, voire des blocs opératoires. Ses missions administratives peuvent aussi concerner la gestion financière (gestion des factures) ainsi que les commandes de matériel et de fournitures. Le secrétaire médico-social peut parfois assister le médecin dans la préparation des appareils ou de la salle de soins.

Découvrez le métier de secrétaire médicale, ses évolutions professionnelles et les formations Studi au métier de secrétaire médicale.

Portrait type de la secrétaire médicale

Il trouve du travail facilement avec un bac minimum.

Il a un caractère social, organisé et réaliste.

Il travaille dans le secteur public ou privé, en intérieur, à domicile, dans un bureau, en zone urbaine ou rurale, avec des horaires en journée.

Salarié, indépendant ou intérimaire, il gagne entre 1 500 et 2 400 € bruts par mois.

Qui recrute des secrétaires médicales ?

  • Le secteur médical privé

    Le secteur privé rassemble les deux tiers des emplois de secrétaires médicaux. Cabinets médicaux, cliniques ou maisons de retraite y proposent des salaires en moyenne plus élevés que dans la fonction publique, mais des possibilités d'évolution plus limitées.

  • Le secteur public

    Un tiers des secrétaires médicaux y officient. Pour décrocher le statut de fonctionnaire, il faut passer un concours, ouvert au niveau bac. Mais le secteur propose aussi beaucoup de CDD et de contrats précaires. Par la suite, il est possible d’évoluer par concours interne.

Quelles sont les conditions de travail de la secrétaire médicale ?

  • Environnement de travail de la secrétaire médicale

    S’il est sédentaire et se pratique généralement devant un bureau, le secrétariat médical est un métier de contact par essence. La secrétaire médicale est en relation avec les patients, mais aussi avec l’équipe médicale ou paramédicale de la structure pour qui elle assure la gestion administrative. Les commandes de matériel et de fournitures la confrontent au quotidien avec les fournisseurs. Elle peut aussi être amenée à travailler en équipe si la structure emploie plusieurs assistantes médicales.

  • Cadre hiérarchique

    En cabinet, le secrétaire médical est rattaché au médecin ou aux associés gérants. En milieu hospitalier ou en maison de retraite, à la direction de l’établissement.

  • Horaires et saisonnalité

    Le secrétaire médical travaille essentiellement en journée. Il peut avoir des horaires décalés en fonction de l’activité de la structure qui l’emploie.

Salaire de la secrétaire médicale

Le salaire d'une secrétaire médicale dépend de la taille de la structure dans laquelle elle travaille et de son expérience. On observe aussi des salaires plus élevés en Île-de-France qu'en région.

  • 1050

    bruts mensuels
    en début de carrière

  • 2400

    bruts mensuels
    avec de l'expérience

Quel est le profil du secrétaire médical ?

Qualités majeures

L'aspect humain du métier de secrétaire médicale exigent de nombreuses qualités sociales : pour rassurer et conseiller les patients, excellente expression orale, sens de l’écoute, empathie et tact sont de mise ; pour respecter le secret médical, discrétion et sens de la confidentialité s’imposent.

En vue d’assurer gestion des plannings et des dossiers médicaux, l’assistant médical doit être polyvalent, organisé et rigoureux. Pour gérer les priorités, que ce soit dans la prise des rendez-vous que dans ses tâches administratives (courrier, suivi de dossiers…), il ou elle doit aussi faire preuve de bon sens et de proactivité. Une certaine souplesse est recommandée pour adapter ses horaires au rythme des médecins.

Côté technique, amené à rédiger de nombreux documents, ce professionnel doit également très bien maîtriser la grammaire, l’orthographe et le vocabulaire médical. La maîtrise de l’outil informatique (Word, Excel...) est indispensable. La pratique de l’anglais peut être demandée.

Expérience

Le métier est accessible aux débutants, de préférence ayant réalisé des stages pendant leurs études ou ayant suivi celles-ci en alternance.

  • 3 /5

    Relationnel

  • 2 /5

    Indépendance

  • 3 /5

    Réflexion

  • 3 /5

    Technique

  • 4 /5

    Action

Quelle formation pour devenir secrétaire médicale ?

La fonction de secrétaire médicale est accessible à partir du niveau bac, avec un bac pro ou un pré-graduate spécialisé.

Votre parcours de formation chez Studi

pre-graduate secrétaire assistant médico social
logo Ecolems
Eligible CPF
Pré-Graduate Secrétaire Assistant Médico-Social
Bac
100% en ligne
Titre Professionnel

Évolution professionnelle

En structure hospitalière, le ou la secrétaire médicale peut devenir secrétaire médical principal, adjoint des cadres hospitaliers ou chef de bureau.

À noter que pour évoluer dans la fonction publique hospitalière, le concours est un passage obligé.