Le métier de Assistant familial

inancement-contrat-securisation-professionnelle

Prend en charge des enfants dans le cadre de la protection de l'enfance
ou pour des raisons médico-sociales

L’assistant familial, appelé également famille d’accueil, exerce une profession réglementée. Il supervise l’éducation des enfants dont il a la charge.

Il est travailleur social et accueille à son domicile, au sein de sa famille, un ou plusieurs enfants de moins de 21 ans, dans la limite de 3 enfants. Il s’agit d’enfants qui ont été confiés au département, sur demande des parents ou sur décision d’un juge, bien souvent pour des raisons de négligence, maltraitance ou d’incapacité temporaire des parents à les prendre en charge. Les enfants peuvent également être confiés aux assistants familiaux pour une prise en charge médico-sociale ou thérapeutique.

L’assistant familial doit offrir des conditions de vie permettant la socialisation, ainsi que le développement physique et affectif de l’enfant confié. Il assure la vie quotidienne, les soins, la scolarité et les loisirs des enfants. Véritable parent de substitution, il apporte son soutien éducatif, pose des repères, et l’aide à développer son autonomie. Par ailleurs, les conjoints des assistants familiaux sont également engagés.

L’accompagnement exercé par l’assistant familial s’inscrit dans un projet éducatif global élaboré par l’institution qui l’emploie. En tant que travailleur social mandaté, il a une obligation de signalement et est tenu au secret professionnel auprès de tiers.

Découvrez le métier d’employé de maison, ses évolutions professionnelles et les formations Studi.

Portrait type de l'assistant familial

Il trouve du travail facilement avec un agrément délivré par le président du Conseil général.

Il a un caractère social, bienveillant et empathique.

Il travaille dans le secteur public, en zone rurale ou urbaine, et avec des horaires en journée ou en soirée.

Salarié, il gagne entre 1 100 € et 2 700 € bruts par mois, selon le nombre d’enfants qu’il a à charge.

Qui recrute des assistants familiaux ?

  • Conseil départemental

    Les conseils départementaux sont les principaux employeurs des accueillants familiaux, dans le cadre de l’aide sociale à l’enfance (ASE).

    Lorsqu’il est employé par le Conseil départemental, il est embauché en CDI en tant qu’agent non titulaire du département.

  • Services associatifs de placement familial et services de psychiatrie infanto-juvénile

    L’assistant familial peut également travailler pour le compte de services associatifs de placement familial préalablement autorisés par les départements et habilités par la justice.

    Que le mineur confié relève de la protection de l’enfance ou de la prise en charge du handicap, l’assistant familial intervient en lien avec un éducateur référent. Il doit solliciter cet éducateur pour toute décision dépassant le cadre de l’autorité parentale.

Quelles sont les conditions de travail de l'assistant familial ?

  • Environnement de travail de l'assistant familial

    L’assistant ou l’assistante familiale travaille à son domicile, dans des conditions d'accueil garantissant la santé, la sécurité et l'épanouissement des enfants. Il doit être totalement disponible. En effet, lorsqu’un enfant lui est confié, elle travaille 24 h/24 et 7 jours sur 7.

    Les enfants qui lui sont confiés sont en souffrance et ont parfois des pathologies lourdes. Il est important que l’assistant familial sache les gérer.

    Il s’agit d’une profession à risques, aussi bien pour l’assistant familial que pour sa famille, qui devient famille d’accueil. Ainsi, chaque membre peut être affecté psychologiquement voire physiquement en cas de violence.

    Selon leur agrément, les assistants familiaux peuvent accueillir jusqu’à 3 enfants en même temps et en plus de leurs propres enfants. Ainsi, le logement doit être aménagé en conséquence. Le véhicule de la famille doit également être adapté au transport de tous, l’assistant familial étant souvent sur la route, notamment pour les trajets scolaires, les rendez-vous médicaux, les loisirs etc.

  • Cadre hiérarchique

    L’assistante familiale est généralement placée sous l’autorité du responsable du service d'accueil familial. Elle fait partie d’une équipe pluri-professionnelle et est épaulée par les équipes de l'action sociale : travailleurs sociaux, psychologues, éducateurs, éducateur référent de chaque enfant et assistantes sociales.

  • Horaires et saisonnalité

    L’assistant familial accueille un ou plusieurs enfants chez lui et travaille ainsi 24h/24 et 7j/7. Lorsqu’il part en vacances, il part avec les enfants dont il a la charge.

Salaire de l'assistant familial

Le salaire de l’assistant familial dépend du nombre d’enfants qu’il accueille à domicile.

  • 1100

    bruts mensuels
    pour gérer 1 enfant

  • 2700

    bruts mensuels
    pour gérer 3 enfants

Quel est le profil de l'assistant familial ?

Qualités majeures

Organisation, empathie, patience, écoute et discrétion sont des qualités essentielles pour devenir assistant familial.

La durée du placement en famille d’accueil est rarement connue d’avance et l’arrivée d’un enfant étant toujours soudaine, l'assistant familial doit avoir de grandes capacités d’adaptation.

L’assistant familial doit avoir de bonnes capacités d’écoute, d’analyse et d’ouverture d’esprit, tant il peut être confronté à des histoires familiales parfois choquantes. Il doit également être capable de faire preuve d’autorité.

Il doit savoir trouver le juste milieu pour ne pas trop s’impliquer en termes d’affect, et il doit faire preuve d’une excellente aisance relationnelle pour communiquer à la fois avec l’enfant mais également avec les équipes.

Expérience

Un assistant familial débutant ne se voit confier l'agrément que pour un enfant au départ.

  • 5 /5

    Relationnel

  • 2 /5

    Indépendance

  • 4 /5

    Réflexion

  • 3 /5

    Technique

  • 5 /5

    Action

Quelle formation pour devenir assistant familial ?

Il est possible d’exercer le métier d’assistant familial sans diplôme.

Toutefois, pour devenir assistant familial, il faut déposer une demande auprès de la PMI (protection maternelle et infantile) de son secteur, puis remplir un dossier, et passer un entretien. Si les évaluations sociales et psychologiques sont satisfaisantes, alors le candidat reçoit un agrément (valable 5 ans et renouvelable) accordé par le président du conseil général, obligatoire pour exercer la profession, et stipulant le nombre d'enfants pouvant être accueillis (trois au maximum).

Ensuite, le candidat doit effectuer un stage de 60 heures (stage préparatoire), au cours duquel il découvre les institutions médico-sociales et les professionnels de l'accueil familial permanent.

Dans un délai de trois ans après son premier contrat de travail, il doit suivre une formation adaptée aux besoins spécifiques des enfants accueillis de 240 heures. La formation se déroule sur une amplitude de 18 à 24 mois et comprend trois domaines de formation :

  • d’accueil et intégration de l’enfant ou de l’adolescent dans sa famille d’accueil (140 heures) ;
  • d’accompagnement éducatif de l’enfant ou de l’adolescent (60 heures) ;
  • de communication professionnelle (40 heures) du baccalauréat.

À l’issue de la formation, les assistants familiaux peuvent, sans obligation, se présenter aux épreuves du diplôme d’État d’assistant familial qui comprend trois domaines de certification en lien avec les trois domaines de formation (épreuves écrites et orales).

Votre parcours de formation chez Studi

Comnicia
Ecolemshorizontal couleur
Assistante de vie
100% en ligne
Formation qualifiante

Evolution professionnelle

Après plusieurs années d’expérience, qu’il soit diplômé d’Etat ou simplement agrémenté, l’assistant familial peut envisager de faire une validation des acquis de l’expérience (VAE) pour valider un diplôme en rapport avec le social et l’enfance, et intégrer une structure médico-sociale ou les services d’aide à l’enfance.