Le métier de Infirmier

Cours Florent

Assure les soins et exécute les prescriptions médicales

L’infirmier ou infirmière dispense des soins et surveille l’état de santé des patients pendant leur hospitalisation et lors de leur sortie.

Il réalise des soins de nature préventive, curative ou palliative pour maintenir et rétablir la santé des patients. Ainsi, il agit soit à son initiative soit selon les prescriptions du médecin.

L’infirmier est responsable de la prise en charge globale du patient, tant que le plan physiologique que sur le plan psychologique.

C’est un métier très varié car les missions peuvent être très différentes selon le contexte. Il peut être amené à travailler tout seul ou en équipe, exercer un métier très technique (réanimation), ou très relationnel (psychiatrie). Il peut prendre en charge des patients sur le long terme avec lesquels il se lie (personnes âgées, patients dialysés par exemple).

L’infirmière peut également s'inscrire dans la « réserve sanitaire » et être alors appelée à intervenir sur des zones touchées par des catastrophes pour apporter les premiers soins.

Au quotidien, l’infirmière procède aux soins spécifiques et d’hygiène : prise de tension et de température, pansements, prélèvements sanguins et injections, préparation et distribution de médicaments, etc.

Elle assure également les tâches administratives : mise à jour et suivi du dossier médical, transmission écrite ou orale des informations relatives aux patients.

Elle peut être amenée à encadrer une équipe d’aides-soignants.

Découvrez le métier d’infirmier, ses évolutions professionnelles et les formations Studi.

Portrait type de l'infirmier

Il trouve du travail facilement avec un diplôme d'État d'infirmier.

Il a un caractère rigoureux, vigilant et social.

Il travaille dans le secteur public ou privé, en zone rurale ou urbaine, et avec des horaires très irréguliers.

Salarié ou indépendant, il gagne entre 1 900 € et 4 000 € bruts par mois selon son expérience, son statut et sa situation géographique.

Qui recrute des infirmiers ?

  • Hôpital

    Une grande majorité des infirmiers travaillent en hôpital, public ou privé. Ils exercent généralement sous la direction des médecins et de l'infirmier en chef.

    L’infirmier accompagne le médecin lors de l'établissement du diagnostic, pratique des prises de sang en vue d'analyses, donne les divers soins et traitements médicamenteux prescrits par le médecin au malade jusqu'à sa sortie de l'établissement.

    Il établit les plannings des soins, surveille l'évolution de la santé du malade et en tient le médecin informé.

  • Autres structures

    Certains infirmiers exercent dans des établissements scolaires, des structures de médecine du travail, des maisons de retraite, des centres de réadaptation, des centres anti-cancéreux ou de soins palliatifs (CCAS), ou encore dans des entreprises (EDF, secteur du bâtiment et des travaux publics).

  • Infirmier libéral

    L’infirmière libérale travaille généralement seule. Elle réalise des soins prescrits par un médecin au domicile d’un patient. Les soins peuvent être des prélèvements, des piqûres, des massages, etc.

    Elle peut également être amenée à suivre et surveiller l’évolution de l’état de santé d’un malade, ou encore s’occuper de sa toilette et de son habillage lorsqu’il n’est pas en mesure de le faire tout seul.

    Enfin, l’infirmière libérale assure également une mission d’écoute et doit souvent remonter le moral d’un patient gravement malade.

Quelles sont les conditions de travail de l'infirmier ?

  • Environnement de travail de l'infirmier

    L’infirmier travaille généralement dans un centre hospitalier et ses horaires sont très irréguliers. L’organisation du travail implique une présence quasi permanente auprès des malades.

    C’est un métier physiquement et psychologiquement éprouvant. Certaines tâches sont en effet très pénibles physiquement, lorsqu’il s'agit de retourner un patient dans son lit ou de l'aider à se mettre debout. Et d’autres tâches sont très lourdes psychologiquement, car il est à l’écoute des patients mais également des proches des patients.

    L’infirmier porte une blouse de travail, il manipule le matériel médical et est habilité à réaliser des piqûres et des transfusions.

  • Cadre hiérarchique

    L’infirmier est généralement sous l’autorité d’un infirmier en chef ou d’un infirmier cadre de santé d'un service. Il peut être amené à encadrer une équipe d’aides-soignants.

  • Horaires et saisonnalité

    L'infirmière a des horaires très irréguliers et peut exercer la nuit, le week-end et les jours fériés. C’est même une des caractéristiques du métier !

Salaire de l'infirmier

Le salaire de l’infirmier dépend de son expérience, de son statut et de la taille de l’entreprise dans laquelle il travaille. On observe également des rémunérations plus importantes en région parisienne que sur le reste du territoire.

  • 1900

    bruts mensuels
    en début de carrière

  • 4000

    bruts mensuels
    avec de l'expérience

Quel est le profil de l'infirmier ?

Qualités majeures

Rigueur, organisation, discrétion et disponibilité sont des qualités essentielles pour devenir infirmier.

Il doit être vigilant et attentif aux besoins des patients, et être doté d’un très bon relationnel.

L’infirmier doit également être polyvalent, autonome et avoir un mental très fort car il est soumis à de rudes épreuves. En effet, il est en contact quotidien avec les patients et est ainsi confronté à la souffrance mais également au décès.

Il doit avoir une grande résistance physique et de bonnes capacités d’écoute et de réconfort afin de réconforter les patients et leur entourage.

Enfin, la patience et la persévérance sont des qualités indispensables pour exercer le métier d’infirmier.

Expérience

On peut devenir infirmière directement après l'obtention du diplôme. Il est également possible d'évoluer après avoir exercé la fonction d'aide-soignant pendant 3 ans et en passant un examen d'admission.

  • 5 /5

    Relationnel

  • 4 /5

    Indépendance

  • 3 /5

    Réflexion

  • 5 /5

    Technique

  • 5 /5

    Action

Quelle formation pour devenir infirmier ?

Après le baccalauréat, il est possible d'entrer en école préparatoire paramédicale infirmier, ou de tenter directement le concours d'admission de l'IFSI (institut de formation en soins infirmiers).

Le concours d'entrée est ouvert aux étudiants ayant leur bac et 17 ans minimum. L'IFSI délivre le diplôme d'infirmier après 3 années d'études.

Ce diplôme ouvre la voie au poste d'infirmier ainsi qu'à différentes spécialisations. Ainsi, après un an d'activité et un examen final, l'infirmier peut obtenir le diplôme de puériculteur. Il faut 2 ans d'exercice et un examen pour obtenir le diplôme d'État d'infirmier anesthésiste (DEIA) ou le diplôme d'État d'infirmier de bloc opératoire (DEIB).

Votre parcours de formation chez Studi

premiers pas d'infirmier
Ecolemshorizontal couleur
Premiers pas d'Infirmier
100% en ligne
Préparation Concours

Evolution professionnelle

Après quelques années d’expérience au sein de centres hospitaliers, les infirmiers peuvent se mettre à leur compte et exercer leur métier en libéral.

Ils peuvent également devenir infirmier en chef ou encore se spécialiser et devenir puéricultrice après une formation spécifique d’un an.

Enfin, après 4 ans de pratique, le diplôme de cadre de santé devient accessible. En 1 an, il forme au management d’équipes de soins ou à devenir formateur en instituts de soins infirmiers.

Spécialisations du métier d'infimier

  • Infirmière puéricultrice

    Être infirmière puéricultrice fait partie d'une des spécialités de l'infirmière diplômée d'État, accessible aux infirmières DE (directement après l’obtention de leur diplôme) et aux sages-femmes.

    L'infirmière puéricultrice a de nombreuses missions, dédiées à l'enfant sain ou malade.

    Ses missions :

    • Soigner
    • Informer
    • Éduquer
    • Former

    Elle a la possibilité d'exercer en milieu hospitalier ou non, tout en conservant un rôle central dans la coordination des soins.

  • Infirmier de bloc opératoire diplômé d’état (IBODE)

    Après 2 ans d’exercice comme infirmier, le professionnel peut choisir de se spécialiser pour devenir infirmier de bloc opératoire. L’infirmier de bloc opératoire doit garantir et dispenser à la personne soignée des soins infirmiers spécifiques de qualité en bloc opératoire et en secteurs associés (radiologie).

    Ses missions :

    • Installer le patient avant la chirurgie.
    • Mettre en place et fixer des drains sus-aponévrotique.
    • Assurer les fermetures sous-cutanées et cutanées. Cet acte peut être effectué n'importe où dans l'établissement, et pas uniquement dans le cadre d'une opération chirurgicale.
  • Infirmier anesthésiste diplômé d’état (IAD)

    Après 2 ans comme infirmier, le professionnel peut choisir de se spécialiser pour devenir infirmier anesthésiste (IAD). Il se spécialise afin d’acquérir des compétences supplémentaires dans les domaines de l’anesthésie, de la réanimation, des soins d’urgence ainsi que de la prise en charge de la douleur.

    Ses missions :

    • Gérer l'anesthésie avec le médecin jusqu'à la phase de réveil.
    • Effectuer la surveillance peropératoire et adapter l'anesthésie aux différents temps opératoires conformément aux protocoles et aux recommandations en vigueur.
    • Participer à la maintenance et à la gestion des divers matériels, médicaments, produits sanguins.
    • Réaliser et contrôler les soins infirmiers en anesthésie, réanimation ou traitement de la douleur.
    • Élaborer des protocoles, évaluer la qualité des soins et former les stagiaires.