Le métier de Vendeur technique / Vendeuse technique

bureautique tosa pack

Souligne les caractéristiques des produits

 

Le vendeur ou la vendeuse technique, appelé aussi vendeur conseil ou vendeur comptoir, travaille dans la filière commerciale et est généralement spécialisé(e) dans un département spécifique.

Il exerce dans différents secteurs d’activité et types d’entreprises, des commerces de détail, aux grandes surfaces et magasins spécialisés ou encore en petite boutique.

Le vendeur accueille, oriente et conseille les clients en leur faisant découvrir les qualités des produits. Sa clientèle est souvent informée et exigeante. Il doit écouter, mais également argumenter et adapter son discours selon les différents besoins.

Il connaît ses produits dans les moindres détails, et est capable de faire des comparaisons afin de proposer des solutions alternatives au client. Par ailleurs, il peut être amené à effectuer des démonstrations.

Le vendeur assure la gestion des articles, effectue l’étiquetage et la mise en place. Il veille à l’image, à la tenue et à la propreté des rayons et les rend attractifs à travers différentes animations commerciales. Il gère par ailleurs les offres de services proposées par son employeur et rend compte de ses différentes ventes.

Découvrez le métier de vendeur technique, ses évolutions professionnelles et les formations proposées par Studi.

 

Portrait type du vendeur comptoir

 

Il trouve un poste facilement avec un bac.

Il est organisé, rigoureux et disponible.

Il travaille dans le privé, en zone urbaine ou rurale, la semaine et le week-end avec des horaires en journée et parfois en soirée.

Salarié, il gagne entre 1 500 € et 2 500 € bruts par mois selon son expérience et sa zone géographique.

Qui recrute des vendeurs techniques ?

  • Les petits commerces

    Le vendeur peut exercer au sein d’un petit commerce, où ses missions seront diverses et variées. Il prépare et nettoie le point de vente, gère les stocks, l’étiquetage et le rayonnage avant d’ouvrir au client.

    Lorsque le commerce est ouvert, il accueille et conseille les acheteurs au sujet des articles qu’il vend et des services qu’il propose, en veillant à bien répondre aux demandes parfois exigeantes. Il les accompagne tout au long de leur parcours d’achat, jusqu’à l’encaissement.

    Enfin, il s’assure d’avoir un rayonnage attractif et gère les réassorts. C’est lui qui s’occupe des fiches produits et celles relatives aux commandes.

  • La grande distribution

    Le vendeur peut également trouver un emploi au sein de grandes surfaces. Les offres sont généralement très nombreuses dans le domaine. 

    Le professionnel est souvent spécialisé dans un département spécifique (électroménager, informatique, sport, etc.), et maîtrise du bout des doigts les caractéristiques des produits dont il a la charge, notamment afin de renseigner au mieux les clients qui viennent le solliciter à son comptoir. 

    En grande surface, il participe également à la mise en place de chaque rayon et suggère des animations autour des biens dont il a la charge, afin d’optimiser ses ventes.

  • Les magasins spécialisés

    Le vendeur peut être recruté au sein d’une boutique spécialisée : bricolage, ameublement, électroménager, etc. Son rôle y est un peu plus commercial, même s’il est sollicité pour ses conseils. Il a plus ou moins les mêmes missions que lorsqu’il exerce dans la grande distribution.

Quelles sont les conditions de travail du vendeur technique ?

  • Environnement de travail

    Le vendeur travaille dans des structures plus ou moins importantes. Il est en contact permanent avec les consommateurs, qu’il accueille et conseille.

    Ses journées sont difficiles, car il effectue de nombreux déplacements entre la réserve et son comptoir ou département. Il passe une grande partie de ses journées debout, et est exposé à du bruit continu ainsi qu’à des lumières vives.

    Il peut être amené à effectuer de la manutention selon le type de biens qu’il gère (gros électroménager, etc.).

  • Cadre hiérarchique

    Au sein d’un petit commerce, le vendeur comptoir est habituellement sous la coupe du directeur du magasin.

    Lorsqu’il travaille au sein de la grande distribution, spécialisée ou non, il reporte généralement à un responsable commercial, ou à un chef de rayon. Selon la taille de la structure, il peut également reporter à un responsable de magasin.

  • Horaires et saisonnalité

    Le vendeur comptoir doit être prêt à travailler en semaine, certains jours fériés et le week-end, avec des horaires en journée et en soirée. Selon le type de produit qu’il vend, il peut connaître des pics d’activité pendant les fêtes, les soldes et les différentes saisons de l’année (affaires de ski, ou équipement nautique).

Salaire du vendeur comptoir

Le salaire du vendeur technique dépend de la taille de la structure dans laquelle il travaille, de son cursus, de son expérience et de ses résultats.

En effet, son salaire comporte fréquemment une partie variable ou des primes, en fonction de ses ventes et résultats. Par ailleurs, on observe des rémunérations plus importantes en Île-de-France qu'en région.

  • 1500

    bruts mensuels en début de carrière

  • 2500

    bruts mensuels avec de l'expérience

Quel est le profil du vendeur technique ?

 

Qualités majeures

 

Organisation, négociation, polyvalence, adaptabilité et curiosité sont des qualités indispensables pour exercer le métier de vendeur comptoir.

Ce professionnel doit avoir des compétences diverses et variées, ainsi qu’un excellent sens du contact. En effet, il s’agit d’une fonction qui nécessite une grande éloquence et un certain savoir-faire. Il doit rester courtois, souriant et agréable, même lorsqu’il s’occupe de clients désagréables. Il doit se focaliser sur ses objectifs.

Par ailleurs, lorsqu’il est assigné à un comptoir ou à un secteur spécifique, le vendeur est chargé de l’aménager et de veiller au rangement de ce dernier et à sa propreté. Il connaît bien sa concurrence, sa clientèle cible, ainsi que les stocks de biens dont il a la charge.

Curieux, il s’informe régulièrement et se tient à jour des nouveautés et innovations techniques des produits. Cela lui permet d’être en mesure de rédiger les différentes fiches caractéristiques des biens et offres proposés par son entreprise.

Ses compétences en négociation commerciale et en marketing, ainsi que sa force de persuasion lui permettent de s'adapter à diverses situations, de conseiller et d’orienter les consommateurs qui hésitent lors d’un achat.

Sa motivation lui permet d’avoir une bonne résistance au stress et une bonne gestion de ses émotions, notamment afin de véhiculer une bonne image, en toutes circonstances.

Avec l’avènement des nouvelles technologies et du web, le vendeur comptoir doit être prêt à bouleverser ses habitudes, car il ne doit pas apparaître moins « à la pointe » que les clients.

Enfin, il doit avoir une tenue irréprochable, ainsi qu’une très bonne élocution en français. La maîtrise de l’anglais est indispensable lorsqu'il travaille dans un environnement touristique.

 

Expérience

 

Les métiers de la vente sont accessibles après une première expérience en magasin. Les jeunes diplômés débutent le plus souvent comme vendeurs, et après quelques années, ils peuvent se spécialiser et occuper un job de vendeur comptoir ou conseil.

Par ailleurs, les étudiants qui ont choisi d’effectuer un cursus en alternance ont plus de facilités à décrocher un emploi dans la filière et à évoluer rapidement vers un poste de responsable. Cela permet d’envisager une progression professionnelle plus rapide.

  • 4 /5

    Relationnel

  • 3 /5

    Indépendance

  • 4 /5

    Réflexion

  • 4 /5

    Technique

  • 5 /5

    Action

Quelle formation pour devenir vendeur comptoir ?

Il est possible d’exercer cette fonction grâce à des études dans la vente et dans le commerce. Un CAP employé de commerce multi-spécialité, ou employé de vente spécialisé ou encore un BEP vente action marchande sont des diplômes qui intéressent les recruteurs.

Les employeurs recrutent généralement un vendeur comptoir qui dispose au minimum d’un diplôme commercial de niveau baccalauréat. Toutefois, pour augmenter ses chances de trouver un emploi et évoluer plus rapidement vers une fonction de direction, il est préférable d’avoir un diplôme supérieur, un bac+2 par exemple.

En effet, un cursus permettant d’obtenir un diplôme de niveau bac+2 est à privilégier. Cela permet aux candidats d’accéder à de nombreuses offres d’emploi.

 

Votre parcours de formation chez Studi

 

bts negociation digitalisation relation client
ESG 2022
Eligible CPF
BTS Négociation Digitalisation Relation Client
Bac+2
100% en ligne
Diplôme d'Etat
312907398_studi
ESG 2022
Eligible CPF
BTS Management Commercial Opérationnel
Bac+2
100% en ligne
Diplôme d'Etat
bts commerce international
ESG 2022
Eligible CPF
BTS Commerce International
Bac+2
100% en ligne
Diplôme d'Etat

Évolution professionnelle

La filière du commerce et de la vente offre une multitude d’opportunités d’emploi. Après quelques années d’expérience, le vendeur peut gagner en responsabilités et gérer un plus gros secteur ou encore accéder au métier de manager et devenir chef d’équipe. Avec beaucoup d’expérience, il peut aspirer au poste de chef de département ou encore de directeur de magasin.

Enfin, il peut également donner un nouveau souffle à sa vie professionnelle en effectuant de nouvelles formations pour s’orienter vers les métiers du marketing. Il peut exercer le métier de responsable commercial et marketing par exemple.