Le métier de Analyste programmeur

Met au point et améliore des programmes informatiques

L'analyste programmeur, appelé aussi analyste développeur, étudie les besoins de ses clients et utilise les langages et codes informatiques pour développer ou adapter des applications, logiciels et systèmes.

Il étudie les besoins de l’entreprise et des collaborateurs, avant de les traduire en langages informatiques. Il écrit les lignes de codes nécessaires pour répondre aux différents besoins.

L’analyste programmeur exerce les fonctions d'analyse, de programmation et de rédaction de documentation techniques d'applications informatiques qu'il déploie, et d’assistance aux utilisateurs.

Découvrez le métier d’analyste programmeur, ses évolutions professionnelles et les formations Studi.

Portrait type de l’analyste programmeur

Il trouve du travail avec un bac + 2 minimum.

Il a un caractère polyvalent, organisé et créatif.

Il travaille dans le secteur privé ou public, dans un bureau, en zone urbaine, en France ou à l’international, et avec des horaires en journée.

Indépendant ou salarié, il gagne entre 2 500 € et 4 500 € bruts par mois selon son expérience et sa situation géographique.

Qui recrute des analystes programmeurs ?

  • Entreprises du service numérique

    Les analystes développeurs sont généralement recrutés au sein d’entreprises du service numérique (ESN) pour le compte desquelles ils effectuent des missions d’une durée plus ou moins longue pour des entreprises clientes.

    Il peut avoir différentes missions comme :

    • La rédaction du cahier des charges en accord avec le client : matériel, budget, faisabilité.
    • Le développement du produit désiré : écriture, codage.
    • L’organisation des phases de test.
    • La maintenance (bugs) et les mises à jour.

    Il peut également intervenir comme formateur (à un nouveau logiciel ou programme).

  • Éditeurs de logiciels

    Les analystes développeurs sont souvent recrutés par des éditeurs de logiciels. Ils s'occupent de la conception et de la production d’applications (prototypes et modules). Ils adaptent et configurent les progiciels sélectionnés pour le cadre logiciel. Ils sont amenés à gérer l’organisation des bases de données.

  • Freelance

    Il est fréquent qu’un analyste programmeur qui a quelques années d’expérience décide de se lancer à son compte et d’adopter le statut de freelance. Ainsi, il prospecte et facture directement ses clients. De cette manière, il peut sélectionner seulement les missions qui l’intéressent et selon l’envergure des projets, il peut en effectuer plusieurs en même temps.

Quelles sont les conditions de travail de l’analyste programmeur ?

  • Environnement de travail de l’analyste développeur

    L’analyste programmeur travaille dans différents types d’entreprises et différents secteurs d’activité. Il passe la quasi-totalité de ses journées sur ordinateur et supports mobiles tels que les smartphones et les tablettes.
    Il maîtrise l’environnement, les normes et les usages du web et du langage informatique. Par ailleurs, il maîtrise un ou plusieurs langages de développement web et a une solide culture du web, afin de collaborer au mieux avec des développeurs et d’autres professionnels du web.

  • Cadre hiérarchique

    L’analyste développeur travaille sous la responsabilité d’un chef de projet informatique ou d’un développeur multimédia.

  • Horaires et saisonnalité

    L’analyste programmeur travaille généralement sur des horaires de bureau en journée, mais il peut avoir des horaires étendus pour respecter les délais de mise en production.

Salaire de l’analyste développeur

Le salaire de l’analyste programmeur évolue en fonction de son expérience, de l’envergure des projets sur lesquels il est impliqué, mais également de sa zone géographique. On observe des rémunérations plus importantes en région parisienne qu'en région.

  • 2500

    bruts mensuels en début de carrière

  • 4500

    bruts mensuels avec de l'expérience

Quel est le profil de l’analyste programmeur ?

Qualités majeures

Polyvalence, rigueur, sociabilité, technique et organisation sont des compétences essentielles pour devenir analyste programmeur.

Cet expert informatique est très polyvalent et dispose d’une grande maîtrise des différents langages de développement et des différentes techniques de codage.

Son sens de l’analyse et son adaptabilité lui permettent de résoudre des problèmes et d’affronter des situations critiques avec recul et méthode.

L’analyste développeur doit être très sociable, afin de collaborer au mieux avec différents interlocuteurs : clients, collègues, hiérarchie, etc. Il doit être à l’écoute et fin pédagogue, notamment lorsqu’il endosse la casquette de formateur.

Enfin, il doit être en veille et doit actualiser constamment ses compétences sur de nombreux sujets.

La maîtrise de l’anglais est indispensable aujourd’hui pour exercer la profession.

Expérience

L’analyste programmeur doit avoir une expérience dans le développement pour pouvoir exercer son métier.

  • 4 /5

    Relationnel

  • 5 /5

    Indépendance

  • 4 /5

    Réflexion

  • 5 /5

    Technique

  • 4 /5

    Action

Quelle formation pour devenir analyste programmeur ?

Pour devenir analyste programmeur, il est nécessaire d’avoir un diplôme de niveau bac + 2 minimum. Toutefois, c'est à un niveau supérieur que se concentre la majeure partie des embauches, soit bac + 5.

Votre parcours de formation chez Studi

Image
graduate developpeur flutter
Image
logo Digital Campus
Eligible CPF
Graduate Développeur Flutter
Bac+2
100% en ligne
Titre Professionnel
Image
116592722_studi
Image
logo Digital Campus
Eligible CPF
Graduate Développeur Mobile IOS
Bac+2
100% en ligne
Titre Professionnel
Image
232618423_studi
Image
logo Digital Campus
Eligible CPF
Graduate Développeur Angular
Bac+2
100% en ligne
Titre Professionnel
Image
graduate développeur php symfony
Image
logo Digital Campus
Eligible CPF
Graduate Développeur PHP/Symfony
Bac+2
100% en ligne
Titre Professionnel

Évolution professionnelle

Après quelques années d’expérience, l’analyste programmeur a un grand nombre de possibilités d’évolution. Il peut évoluer vers le poste de chef de projet informatique, mais il peut aussi devenir consultant logiciel. Avec un complément de formation, il peut aussi devenir administrateur réseaux.