Le métier de Gestionnaire de paie

285983187_studi

Le spécialiste du bulletin de salaire dans l’entreprise

À mi-chemin entre comptabilité et ressources humaines, le ou la gestionnaire de paie a en charge les procédures techniques et administratives relatives à la gestion du personnel : formalités administratives liées à l’embauche, préparation des paies, rédaction des bulletins de salaires, détermination et enregistrement des RTT et congés payés, déclarations sociales…

Pour élaborer les fiches de paie, le gestionnaire de paie rassemble, analyse et traite les informations et éléments relatifs à chaque salarié de l’entreprise. Aujourd'hui le développement des logiciels spécialisés oriente de plus en plus le métier vers une simple fonction de contrôle de la paie. À l’inverse, ses missions liées à la comptabilité et aux ressources humaines s’élargissent.

Le gestionnaire de paie établit les attestations courantes de maladie, arrêt de travail et congés des salariés. Lui incombent également le renseignement et la gestion des déclarations sociales : cotisations salariales et patronales, Urssaf, Pôle emploi, caisses de retraite, mutuelles...

Selon le contexte et le type de structure qui l’accueille, le gestionnaire de paie peut aussi se voir confier l’établissement des fiches de poste ou la rédaction de contrats de travail. Il peut être amené à renseigner des tableaux de bord concernant la gestion et le suivi des salaires, afin d’imputer ces charges dans la comptabilité de son entreprise.

Les missions du  gestionnaire de paie varient selon la structure dans laquelle il travaille. Cependant, nous pouvons dresser une liste non exhaustive de ses activités types 

Gestion des bulletins de paie

    • Relever et calculer les éléments de rémunération à périodicité variable
    • Vérifier la quotité de travail des salariés, les tranches d’absence maladie ainsi que les congés payés
    • S’occuper des primes et des indemnités
    • Faire les saisies, compter, déduire puis vérifier les éléments du bulletin de paie
    • Actualiser les types de remboursement ou de prélèvement sur les salaires
    • S’assurer de la bonne application des règles sociales, des conventions collectives, de la rémunération…
    • Veille sur le droit du travail, les conventions collectives, les décisions de justice prud'homale ou encore de la cour de cassation
    • Gérer les analyses post-paie et les traitements liés
    • Se tenir disponible et être capable de répondre aux questions des salariés en ce qui concerne la paie, les charges sociales, les congés…

     

Gestion des charges sociales

    • Renseignement et gestion des déclarations sociales (cotisations salariales et patronales, Urssaf, caisses de retraite, mutuelles)
    • Effectuer le traitement, le contrôle et le suivi des cotisations mensuelles, trimestrielles et annuelles
    • Mettre en place des relations avec les organismes sociaux

     

Gestion administrative du personnel

    • Superviser les entrées et les sorties des salariés (paramétrages, intégration en paie, établissement des déclaratifs associés)
    • Renseignement de tableaux de bord concernant la gestion et le suivi des salaires
    • Prendre part aux évolutions des outils informatiques de la société

     

Découvrez le métier de gestionnaire de paie, ses évolutions professionnelles et les formations Studi.

 

En savoir plus

Quelle formation pour devenir gestionnaire de paie ?

Pour devenir gestionnaire de paie, une formation en comptabilité ou gestion des entreprises de niveau bac + 2 est requise. Plusieurs parcours sont possibles pour accéder au métier.

Votre parcours de formation chez Studi

dcg
logo comptalia
Eligible CPF
DCG
Bac+3
100% en ligne
Diplôme d'Etat
345571252_studi
logo comptalia
Eligible CPF
BTS Comptabilité Gestion
Bac+2
100% en ligne
Diplôme d'Etat
Agent d'escale
ESG RH 2022
Eligible CPF
Graduate Gestionnaire de paie
Bac+2
100% en ligne
Titre RNCP

Portrait type du gestionnaire de paie

Il trouve du travail assez facilement avec un bac + 2 minimum.

Il a un caractère social, organisé et réaliste.

Il travaille dans le secteur public ou privé, en intérieur, à domicile, dans un bureau et en déplacements, en zone urbaine ou rurale, avec des horaires en journée.

Salarié, indépendant ou intérimaire, il gagne entre 2 000 et 2 800 € bruts par mois.

Qui recrute des gestionnaires de paie ?

  • Grands groupes publics ou privés

    Dans une grande entreprise, le gestionnaire de paie travaille généralement sur un secteur de salariés spécifique (ceux d’une filiale, par exemple), l’activité RH globale du groupe étant répartie entre un pool de professionnels.

  • Cabinets d’expertise comptable

    En fonction de l’envergure du cabinet comptable, le gestionnaire de paie a à son actif un portefeuille plus ou moins étoffé et prestigieux d’entreprises clientes, dont il gère le service paie de leurs collaborateurs.

  • TPE-PME

    En TPE, les effectifs de salariés à couvrir étant plus réduits, le champ d’intervention du gestionnaire de paie est souvent plus généraliste. Il peut traiter l’ensemble des collaborateurs et parfois avoir des fonctions plus étendues, notamment en gestion des ressources humaines. 

    Le gestionnaire de paie peut aussi postuler dans des agences d'intérim, des centres de gestion ainsi que dans la fonction publique.

Quelles sont les conditions de travail du gestionnaire de paie ?

  • Environnement de travail du gestionnaire de paie

    S’il s'exerce exclusivement dans le cadre d’un bureau, devant un ordinateur, la gestion de la paie est loin de se résumer à la manipulation de chiffres et de procédures. Le gestionnaire est en relation avec les employés et les responsables pour répondre à leurs questions juridiques. Il assure aussi le lien avec les organismes sociaux.

  • Cadre hiérarchique

    Le gestionnaire de paie est rattaché hiérarchiquement au responsable paie ou au responsable ressources humaines.

  • Horaires et saisonnalité

    Le gestionnaire de paie travaille essentiellement en journée.

Salaire du gestionnaire de paie

Le salaire d'un gestionnaire de paie dépend de la taille de l’entreprise dans laquelle il travaille et de son expérience. On observe aussi des salaires plus élevés en Île-de-France qu'en région.

  • 2000

    bruts mensuels
    en début de carrière

  • 2800

    bruts mensuels
    avec de l'expérience

Quel est le profil du gestionnaire de paie ?

Qualités majeures

Côté compétences techniques, le gestionnaire de paie doit maîtriser un ou plusieurs logiciels de paie. Il doit connaître sur le bout des doigts les dispositifs de contrôle de l’application des règles sociales, les conventions collectives et notamment la législation sur la durée du travail, la rémunération, les congés payés... Selon les postes, la maîtrise de l’anglais peut être requise.

Pour y voir plus clair, voici un résumé des aptitudes principale du gestionnaire de paie 

  • Maîtrise des techniques administratives (pour mener à bien l’élaboration des bulletins de salaire)
  • Maîtrise du pack Office (Word, Excel, PowerPoint, Outlook)
  • Maîtrise des outils statistiques (tableaux, extractions de données, etc.)
  • Maîtriser et s’actualiser sur la législation sociale et du travail en matière de rémunération
  • Savoir paramétrer et utiliser les logiciels de paie (type Sage, Cegid, ADP, Ciel, Meta4)
  • Notions en ce qui concerne les logiciels de ressources humaines et de gestion d’entreprise (type SAP)
  • Connaître la DSN (déclaration sociale nominative)
  • Connaître parfaitement le fonctionnement des institutions et des organismes sociaux
  • Connaître la gestion administrative du personnel
  • Connaître  la convention collective de l’entreprise
  • Connaître les terminologies comptables et sociales
  • Anglais courant (si l’entreprise est ouverte à l’international)

Côté qualités personnelles du gestionnaire de paie, le métier nécessite de l’organisation, de la rigueur et de la discrétion car il traite parfois de données sensibles et personnelles. Curiosité, rigueur, force de proposition, excellent esprit d’analyse et réactivité sont de mise pour être en veille juridique constante sur l’évolution rapide du secteur, en droit social, du travail, de la sécurité sociale… La polyvalence s’impose pour s’adapter aux différentes situations qui concernent chaque salarié, tout en prenant en compte la convention collective de la structure pour laquelle il travaille. Également, l’aisance relationnelle est un point fort du gestionnaire de paie, puisqu’il s’emploie à la gestion du personnel et reste donc disponible pour répondre à diverses questions en matière de fiches de paie par exemple. A ce titre, il peut quelquefois être amené à vulgariser le langage comptable.

La maîtrise du stress s’impose pour faire face aux périodes de pointe. Et bien sûr, il faut être à l'aise avec les chiffres.

Expérience

Si les gestionnaires de paie débutants sont acceptés, les entreprises apprécient particulièrement les candidats dotés d’une première expérience en cabinet d'expertise comptable ou au sein de prestataires spécialisés. Il est possible de faire valoir une première expérience dès la première embauche par la voie de l’alternance.

  • 3 /5

    Relationnel

  • 2 /5

    Indépendance

  • 4 /5

    Réflexion

  • 5 /5

    Technique

  • 3 /5

    Action

Évolution professionnelle

Après quelques années d'expérience, le gestionnaire de paie peut évoluer vers un poste de responsable paie, financier ou ressources humaines. Il peut également accéder au poste de directeur paie ou se diriger vers l’administration et la gestion du personnel en devenant DRH (directeur des ressources humaines) ou RRH  (responsable des ressources humaines). Si le gestionnaire de paie possède une formation en comptabilité, il peut enfin s’orienter vers des métiers comme contrôleur de gestion, auditeur comptable ou encore chargé de recouvrement avant d’évoluer vers des postes comme chef-comptable ou directeur comptable.

Situation
du métier

Le gestionnaire de paie est un métier très prisé par les employeurs, et qui recrute dans de nombreux secteurs : les services aux entreprises, les banques et assurances, les cabinets comptables, la distribution et le commerce de gros, l'industrie manufacturière, le BTP ou encore les ESN (Entreprises de Services du Numérique).

La raison de son succès auprès des entreprises ? Le gestionnaire de paie est un salarié polyvalent aux compétences transverses : de la gestion administrative du personnel aux charges sociales, en passant par les bulletins de paie, rien n’est laissé au hasard ! Ce professionnel de la paie manie en effet avec brio des spécialités différentes et complémentaires, comme les domaines juridiques et sociaux, sans oublier la comptabilité. En fin technicien, il est un atout indéniable pour toutes les structures. De quoi ouvrir de belles perspectives de carrière aux candidats ! De plus, fait motivant pour les curieux, face à la pénurie de candidats, les salaires ont connu un boost non négligeable ces dernières années. 
 

Le secteur gestion de la paie

Le secteur de la gestion ne connaît pas la crise. Et les raisons sont multiples, à commencer par la haute qualification de ces experts de la paie. Avec  la complexité grandissante de la législation en ce qui concerne le droit social, ou encore la nécessité d’optimiser les charges sociales et de gérer et administrer le personnel, les entreprises ont tout intérêt à miser sur des profils comme les gestionnaires de paie.  Mais ce n’est pas le seul facteur qui fait de ce secteur un domaine d’avenir. A l’heure du numérique, les métiers de la paie se sont métamorphosés : développement des SIRH, automatisation des calculs de paie, évolutions permanentes de la législation sociale… La conséquence ? Les professionnels de la paie saisissent de moins en moins de données pour s’acheminer davantage vers des tâches comme le contrôle et l’analyse. Egalement, ces derniers ont vu leur rôle et leur responsabilité grandir jusqu’à s’étendre à d’autres spécialités comme le droit du travail, les ressources humaines, la gestion sociale ou encore la comptabilité. 

En dépit du caractère diversifié de ces métiers, qui ne se restreignent pas à l’administratif comme beaucoup le pensent, les offres d’emplois sont encore à ce jour plus importantes que les candidats. D'après une étude de www.compta-online.com, plus de 1940 emplois de gestionnaires de paie sont prévus à l'horizon 2025, avec 5350 recrutements attendus. C’est une certitude, vous trouverez forcément un emploi une fois diplômé !

3 avantages
du métier

  • Métier dynamique et évolutif (nouvelles réglementations sociales régulières)
  • Métier aux nombreux débouchés (profils recherchés et rares)
  • Missions diversifiées  (gestion administrative du personnel, des bulletins de salaire, des charges sociales…) et mixtes (social et juridique)

 

Obtenir un bilan gratuit