Le métier de Chargé d'affaires

AdobeStock_146066960

Gère la relation client

Le chargé d’affaires, appelé également responsable d’affaires, exerce au sein du service commercial d’une entreprise et a pour mission la vente de produits ou services auprès d’un portefeuille de clients.

Il démarche les prospects et réalise le pilotage d’un projet. Lorsque le contrat est signé, il veille à son bon déroulement. Il est le lien entre le client et les services de l’entreprise et s’occupe des aspects commerciaux, techniques et financiers.

Le chargé d’affaires étudie et négocie les conditions techniques, les délais et coûts de mise en œuvre de chaque affaire : produits, équipements, installations, prestations, etc. Il joue un rôle pivot en proposant des solutions et en suivant les projets de l’élaboration du devis à la facturation.

Sa relation avec les clients est l'axe primordial de sa fonction.

Pour résumer ses missions, le chargé d’affaires 

Gère le portefeuille clients et s'occupe du développement commercial 

    • Développement de la relation client, conseils, fidélisation en proposant un renouvellement de contrats (grâce notamment au démarchage par téléphone ou sur le terrain, et sur un secteur géographique précis soit au niveau régional, national ou international)
    • Etudier les appels d'offres
    • Construire une étude de prix
    • Représentation de la structure auprès des prospects, des partenaires, des fournisseurs, des sous-traitants et des clients
    • Prévoir, analyser et identifier les besoins des clients avant de proposer des solutions
    • Examiner la faisabilité des solutions données
    • Négocier avec les clients (prix, échéances…)
    • Veiller à la viabilité et à la rentabilité commerciale des produits et services proposés aux clients
    • Rédiger les offres commerciales et les contrats
    • Déterminer les indicateurs de suivi (bilan technico-économique)
    • Effectuer un reporting des activités, analyser les résultats et proposer des pistes d’optimisation

     

Gère et effectue le suivi opérationnel des projets 

    • Superviser la réalisation de projets (du devis jusqu’à la facturation) en faisant la liaison entre les clients et les services internes
    • S'occuper du transfert du dossier aux équipes chargées de la production
    • Accompagner et assister le client dans la réalisation du projet (nouveaux besoins, satisfaction)
    • Rechercher des partenaires et sous-traitants éventuels
    • Effectuer le suivi du budget 
    • Gérer le suivi administratif des affaires (facturation, paiement)
    • Suivre les recouvrements et les litiges au cas échéant
    • Appliquer la législation sociale et le droit commercial

     

Découvrez le métier de chargé d’affaires, ses évolutions professionnelles et les formations Studi.

 

En savoir plus

Portrait type du chargé d’affaires

Il trouve du travail facilement avec un bac + 2.

Il a un caractère polyvalent, organisé et adaptable.

Il travaille dans le secteur privé ou public, dans un bureau, en zone urbaine, rurale ou à l’international, et avec des horaires en journée, ou en soirée en fonction de l’activité.

Salarié, il gagne entre 2 500 € et 4 000 € bruts par mois selon son diplôme, son expérience, le secteur d’activité dans lequel il travaille et sa zone géographique.

Qui recrute des chargés d’affaires ?

  • Grandes entreprises

    Le ou la chargée d’affaires exerce le plus souvent dans des entreprises de taille importante. On le retrouve dans tous les secteurs d’activité (BTP, informatique, banque, assurances, industrie automobile, etc.), mais en particulier dans les secteurs de la banque et de l'assurance. Les missions du chargé d’affaires varient selon le secteur d’activité.

    Au sein d’une grande entreprise, le chargé d’affaires exerce généralement sous la responsabilité du directeur commercial. Il détecte et analyse les besoins de ses clients et leur propose des solutions adaptées. Il rédige et négocie des contrats.

    Le responsable d’affaires se préoccupe de la viabilité et de la rentabilité du projet, qu’il suit de bout en bout, de l’élaboration du devis jusqu’à la facturation. Il est également responsable de la relation avec les clients, ainsi que de leur fidélisation. Pour cela il se déplace fréquemment pour les rencontrer.

Quelles sont les conditions de travail du chargé d’affaires ?

  • Environnement de travail du chargé d’affaires

    Le chargé d’affaires travaille généralement au sein de grandes entreprises et dans tout type de secteur d’activité : banque, finance, industrie, informatique, automobile, aéronautique, télécoms, etc.

    Il travaille sur ordinateur la plupart du temps, dans un bureau ou à son domicile, et se déplace régulièrement pour rencontrer ses clients et prospects. Il peut avoir des horaires très variables en raison de l’activité et de ses déplacements.

  • Cadre hiérarchique

    Le ou la chargée d’affaires exerce sous l’autorité du directeur commercial.

  • Horaires et saisonnalité

    Le chargé d’affaires travaille sur des horaires de bureau en journée. Toutefois, il peut avoir des horaires étendus, soit car il se déplace fréquemment pour rencontrer ses clients, soit parce qu’il doit régler d’éventuelles problématiques liées à un projet.

Salaire du chargé d’affaires

Le salaire du chargé d’affaires dépend essentiellement du secteur d’activité et de la zone géographique de l’entreprise dans laquelle il travaille, mais il dépend également de son diplôme et de son expérience. Sa rémunération évolue fortement avec l’expérience. On observe des salaires plus élevés en région parisienne que sur le reste du territoire.

  • 2500

    bruts mensuels
    en début de carrière

  • 4000

    bruts mensuels
    avec de l'expérience

Quel est le profil du chargé d’affaires ?

Qualités majeures

Autonomie, polyvalence, organisation, disponibilité et détermination sont des qualités indispensables pour devenir chargé d’affaires.

Il doit maîtriser les outils numériques et bureautiques, et être capable d'identifier les potentiels clients et d'entretenir sa relation avec eux. Il doit avoir des capacités d’analyse et de synthèse, afin de proposer des solutions. Il doit également être tenace, persuasif, et doit disposer d’un excellent sens de la négociation commerciale. La diplomatie et l’adaptabilité sont de rigueur dans le métier, de même que l'aisance relationnelle.

Le chargé d’affaires doit savoir faire preuve de dynamisme et de flexibilité, et doit être capable de créer un climat de confiance avec ses interlocuteurs. L’esprit d’équipe est également un point fort du métier, car le chargé d’affaires doit être capable de travailler et d’évoluer au sein d’équipes pluridisciplinaires. Par ailleurs, il doit être en mesure de tenir et diriger des réunions.

Enfin, il doit avoir une certaine aisance avec les chiffres et être doté d’un esprit d'initiative. La maîtrise de l’anglais et une bonne résistance au stress et à la frustration sont des compétences essentielles pour devenir chargé d’affaires.

La pratique de l’anglais est fortement recommandée.

Sa vision doit être orientée projet et chiffre d’affaires.

Pour résumer ses compétences, en voici un tour d’horizon 

    • Connaissance exhaustive du secteur d’activité de l’entreprise (dans le but  de mesurer la faisabilité de chaque projet)
    • Connaissance des techniques de gestion de projet et de planning
    • Connaissances juridiques en marchés privé et public
    • Maîtrise des procédés et méthodes de développement commercial
    • Maîtrise des techniques de rédaction des propositions commerciales, techniques et financières ainsi que des contrats
    • Rédaction des offres commerciales, Maîtrise des techniques de négociation commerciale
    • Notions des outils informatiques et numériques
    • Maîtrise de l'anglais technique

     

Expérience

Une première expérience (alternance ou stage de longue durée) en entreprise est souvent exigée par les employeurs pour débuter comme chargé d’affaires. Toutefois, les jeunes diplômés de master ou équivalent peuvent être embauchés directement à la fin de leurs études.

  • 4 /5

    Relationnel

  • 4 /5

    Indépendance

  • 4 /5

    Réflexion

  • 4 /5

    Technique

  • 4 /5

    Action

Quelle formation pour devenir chargé d’affaires ?

Les chargés d’affaires doivent posséder un niveau bac + 2 avec une spécialisation commerciale.

Votre parcours de formation chez Studi

bts commerce international
Comnicia logo
Eligible CPF
BTS Commerce International
Bac+2
100% en ligne
Diplôme d'Etat
312907398_studi
Comnicia logo
Eligible CPF
BTS Management Commercial Opérationnel
Bac+2
100% en ligne
Diplôme d'Etat
243849206_studi
Comnicia logo
Eligible CPF
Graduate Manager d'Unité Marchande
Bac+2
100% en ligne
Titre Professionnel
graduate négociateur technico-commercial
Comnicia logo
Eligible CPF
Graduate Négociateur technico-commercial
Bac+2
100% en ligne
Titre Professionnel
pre-graduate conseiller commercial
Comnicia logo
Eligible CPF
Pré-Graduate Conseiller Commercial
Bac
100% en ligne
Titre Professionnel

Évolution professionnelle

Après avoir fait ses preuves sur le terrain, le chargé d'affaires évolue vers d'autres postes de gestion au sein de l'entreprise. Il peut alors diriger une équipe, voire déployer son champ d’action à l’international. Les profils les plus diplômés et expérimentés peuvent espérer devenir directeur commercial.

 

Je me forme !

Situation
du métier 

Grâce à son rôle déterminant et privilégié dans l’entreprise, le chargé d’affaires est un métier recherché. Et ce, dans de nombreux domaines 

  • L’industrie (Chargé d’affaires dans l’automobile, ferroviaire, métallurgie, aéronautique…).
  • Le digital (Chargé d’affaires dans le webdesign, création de logiciels, informatique, nouvelles technologies…).
  • La chimie (Pharmaceutique, recherche, énergie…).
  • La finance (banques, assurances…).
  • Le bâtiment (Chargé d’affaires BTP)

Et ce n’est pas le fruit du hasard ! Le chargé d’affaires développe et entretient le portefeuille clients de son entreprise, ce qui représente une valeur financière considérable. Ces projets peuvent d’ailleurs être variés (produits, équipements, installations, prestations, ou encore  solutions), mais le client aussi (collectivités locales, associations ou entreprises) ! Conséquence ? Cette mission demande une expertise pointue essentielle pour proposer une offre commerciale adaptée au client.  Si vous souhaitez vous engager dans cette voie, sachez également qu’il est possible de vous spécialiser dans un domaine d’expertise. Par exemple : chargé d’affaires BTP ou chargé d’affaires IT.

Le chargé d’affaires est enfin précieux de par son caractère polyvalent : il prend en charge à la fois le côté technique, mais aussi financier et commercial. Ainsi, bien qu’un stage long soit la plupart du temps exigé par les recruteurs, le marché est favorable aux jeunes diplômés  du secteur. 

Bon à savoir : le bâtiment, la logistique, mais aussi la banque et l’assurance sont une porte d’entrée toute indiquée, car les besoins sont grandissants dans ces secteurs d’activité 

Le secteur du commerce

Il est impossible de réduire le métier de chargé d’affaires à un seul secteur d’activité. Ce dernier se déploie effectivement dans une grande diversité de domaines : BTP, banque, assurances, informatique, industrie (automobile, aéronautique, naval, ferroviaire, métallurgie, énergie)...  

Cependant, le commerce est tout de même au centre des activités du chargé d’affaires, puisqu’il doit bel et bien vendre des produits ou des prestations aux clients. Et bonne nouvelle, le commerce est une branche des plus dynamiques, qui a de beaux jours devant elle. En effet, le commerce embauche à lui seul près de 3 millions de personnes en France et recrute en permanence, ces dernières étant dispersées entre les commerces de proximité, le B to B, ainsi que la grande distribution.

Mais ce n’est pas tout, l'avènement du web a également créé un nouveau marché : celui du e-commerce. Il a fallu certes repenser la relation clients, mais des métiers comme chargé d’affaires se sont frayés un chemin dans le e-commerce ! Loin d’être anodin, ce marché a atteint  32,5 milliards d’euros au 1er trimestre 2022. Une croissance fulgurante qui ne risque pas de s’affaiblir. De quoi réserver une carrière prometteuse aux diplômés du secteur 
 

Spécialisations du métier de chargé d’affaires

  • Chargé d’affaires professionnels

    Le chargé d'affaires professionnels, appelé également chargé de clientèle professionnel, travaille sous la responsabilité du directeur d’une agence bancaire. Il a la charge de la gestion et du développement d'un portefeuille clients professionnels. Ainsi il offre un accompagnement financier aux entrepreneurs, qu’il s'agisse d’auto-entrepreneurs, de professions libérales, artisans ou commerçants.

    Ses missions :

    • Gérer des dossiers de financement avec une maîtrise des risques et de la rentabilité de la relation client.
    • Analyser la situation et conseiller des dirigeants et créateurs d'entreprises en matière de stratégie bancaire.
    • Élaborer un dossier de financement personnalisé qui sera présenté aux interlocuteurs bancaires.
    • Animer et fidéliser le réseau bancaire.
  • Chargé d’affaires entreprises

    Le chargé d’affaires entreprises est responsable d’un portefeuille d’entreprises industrielles et commerciales (PME/PMI et grandes entreprises).

    Ses missions :

    • Connaître les clients et suivre leur rentabilité.
    • Savoir identifier leurs besoins et leur potentiel, et construire les dossiers de financement.
    • Prospecter sur un périmètre géographique défini et contribuer au développement du PNB de l’entité.
    • Maîtriser les risques liés à l’activité et en assurer le suivi.
  • Chargé d’affaires internationales

    Le chargé d'affaires internationales, aussi appelé responsable d'affaires internationales, suit et développe les transactions en France et à l'international de l'entreprise pour laquelle il travaille. Il est au cœur de la relation avec les clients étrangers de son entreprise.

    Ses missions :

    • Collecter les données nécessaires à la constitution des dossiers, en accord avec les requis spécifiques à chaque pays.
    • Répondre aux questions des autorités locales et assurer le suivi des dossiers avec les partenaires locaux.
    • Créer et modifier les articles de conditionnement (notices, étiquetage) conformément aux procédures internes.
    • Contribuer à la mise à jour des bases de données réglementaires (RIM).
    • Apporter une expertise réglementaire dans la gestion de projets internes.
    • Assurer une veille réglementaire ponctuelle sur les pays en gestion.

3 avantages
du métier 

  • Une rémunération attractive dès le début de votre carrière et qui évolue rapidement
  • Un métier chargé en relationnel (vous êtes l’interface privilégiée entre les clients et les services de l’entreprise)
  • Métier challengeant (être à la recherche constante de solutions appropriées au projet du client)

 

Obtenir un bilan gratuit